Action Day #12 : Prevention de la Violence

Action Day #12 : Prevention de la Violence

Pour célébrer nos 25 ans d’action et de mise en réseau en faveur de l’inclusion sociale des jeunes, nous voulions mettre en lumière certaines des mesures de la recommandation ENTRER, un outil que nous utilisons souvent pour enseigner aux jeunes l’accès aux droits sociaux.

Recommandation ENTER #12:
Prévention de la Violence

Les jeunes issus de quartiers défavorisés sont souvent à la fois victimes et auteurs d’actes de violence, à l’intérieur et à l’extérieur de leur domicile. Ces violences peuvent prendre différentes formes. Ils créent un climat de peur et alimentent les préjugés et la discrimination à l’égard des jeunes. Une partie de la recommandation ENTER concerne spécifiquement la prévention de toutes les formes de violence dans les quartiers défavorisés.

Pour démontrer que cela peut être fait, nous avons présenté dans cet article deux exemples de projets réalisés par nos organisations membres dans le but de prévenir différents types de violence.

– – – –

Proni Center for Youth Development
Brcko District, Bosnie Herzégovine – Association Membre

« Youth Countering the Violent Extremism »

En Bosnie-Herzégovine, les principaux problèmes des jeunes sont : la passivité et l’isolement. En conséquence, les jeunes peuvent facilement être ciblés par des groupes et des mouvements extrémistes, se radicaliser au sein de leur famille et de leur société locale, puis transférer ces idées radicales à leurs pairs via les réseaux sociaux. Notre organisation membre Proni et le ministère des affaires civiles de Bosnie-Herzégovine ont tenté de répondre à ce problème en élaborant ensemble le projet à long terme « Lutte de la jeunesse contre l’extrémisme violent ». Le projet est soutenu par l’ambassade des Pays-Bas en Bosnie-Herzégovine dans le cadre du programme MATRA.

Ce projet travaillera directement avec les jeunes par l’intermédiaire de trois conseils de jeunes de Bosnie-Herzégovine et d’autres parties prenantes pour créer des outils et des mécanismes qui influenceront directement les décideurs de Bosnie-Herzégovine afin de moderniser et d’actualiser la législation et de relever les défis de l’extrémisme violent dans la sphère numérique du pays. Cela permettra d’éviter aux jeunes de devenir une cible facile pour les idées extrémistes et les organisations qui utilisent le monde numérique (en particulier les réseaux sociaux) pour atteindre et recruter de nouveaux membres parmi les jeunes.

L’un des principaux événements, une conférence intitulée « Jeunesse contre l’extrémisme violent », s’est tenue à Sarajevo en juin 2018. Elle a réuni plus de 80 participants de Bosnie-Herzégovine, Serbie, Monténégro, Croatie, Pays-Bas, Portugal et des États-Unis. Les participants ont partagé leurs expériences internationales en matière de prévention de l’extrémisme violent, ainsi que leurs expériences régionales et bosniaques. Deux recherches sur les attitudes des jeunes de Bosnie-Herzégovine et de Croatie ont été présentées.

Outre cette conférence, les partenaires du projet ont déjà mené des recherches sur les attitudes des jeunes à l’égard de la radicalisation, créé une page Web d’information (www.nenasilno.ba) (ce qui signifie: nonviolence.ba) et mis en œuvre la première de trois formations visant à former les représentants des conseils de jeunes afin qu’ils diffusent leurs connaissances sur les moyens de prévention et de lobbying contre la violence.

– – – –

United Societies of Balkans
Thessalonique, Grèce – Association Membres

« React-Act-Prevent Sexual Violence
Through Youth Work »

La violence sexuelle est considérée comme l’un des problèmes sociaux les plus graves et elle concerne toute personne, sans distinction de sexe, d’âge, de race, en tout lieu et à tout moment. Pour lutter contre ce problème, notre organisation membre, United Societies of Balkans, a mis au point le projet « Réagissez, agissez, prévenez la violence sexuelle par le travail jeunesse« . Il sera mis en œuvre dans 5 pays de l’UE (Chypre, Grèce, Pologne, France (y compris la Martinique) et Espagne) et est soutenu par le programme Erasmus +.

Le projet vise à fournir aux ONG de jeunesse des outils complets novateurs et des moyens leur permettant d’adopter, de planifier et de mettre en œuvre avec succès des mesures de prévention visant à lutter contre la violence sexuelle à l’égard des enfants, des adolescents et des jeunes. L’ensemble du projet sera basé sur des approches de prévention primaire comprenant le partage d’informations, la sensibilisation, l’éducation, la formation, la mise en réseau et la coopération, en utilisant des outils et des méthodes d’apprentissage non formels.

Au terme de la collaboration, 7 résultats seront produits:

  1. Un guide sur la prévention de la violence sexuelle par le travail de jeunesse, contenant des données sur les stratégies, les programmes et les bonnes pratiques partagés entre les partenaires au cours du projet.
  2. Une campagne de sensibilisation en ligne
  3. Un ensemble de modules de formation en ligne adressé aux organisations de jeunesse
  4. Un ensemble de modules de formation en ligne adressé aux individus
  5. Une plate-forme interactive d’apprentissage en ligne et de formation sur la prévention de la violence sexuelle par le biais du travail jeunesse, rassemblant toute la documentation produite
  6. Un plan d’action stratégique comprenant les conclusions, les recommandations de politique générale, les modifications législatives, sur la base de propositions, suggestions, idées exprimées par tous les participants aux discussions en table ronde organisées dans chaque pays partenaire et au forum de discussion en ligne en libre accès.
  7. REACT-ACT-PREVENIR LES CENTRES D’INFORMATION SUR LA VIOLENCE SEXUELLE. Les centres fourniront des informations et sensibiliseront le public aux stratégies, politiques, programmes et pratiques de prévention de la violence sexuelle, ainsi qu’aux services en ligne.

Plus d’infos sur le projet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.