ACTION DAY #4: We inform Youth!

ACTION DAY #4: We inform Youth!

Afin de célébrer notre 25ème année de travail et de mise en réseau en faveur de l’inclusion sociale des jeunes, nous souhaitions mettre à l’honneur la Recommandation ENTER, un outil que nous utilisons souvent afin de former les jeunes à l’accès aux droits sociaux.

Recommandation ENTER #4 :
Information et conseils

Ce mois-ci, nous avons demandé à nos associations membres et amies de nous raconter quelles méthodes, solutions et bonnes pratiques elles mettent en place à échelle locale pour fournir à leurs jeunes des informations et des conseils. Voici leurs réponses !

– – – –

Oviedo, Espagne – Association membre

« Quand les jeunes ne peuvent pas venir à nous… nous allons vers eux. »

« Dans leur transition vers l’age adulte, les jeunes doivent prendre des décisions qui ont un fort impact dans leur vie. Leur garantir un accès égal et gratuit à l’information est essentiel afin de leur permettre de faire usage de leurs droits et de participer à la société. Mais comment contribuer à cela ?

A Youropía, on a essayé de résoudre ce problème en nous concentrant sur l’information essentiel concernant la mobilité des jeunes et l’apprentissage non-formel. Depuis 2014, nous avons mis en place un « Point d’information sur la mobilité des jeunes » centré sur les différents types de mobilité et d’opportunités d’apprentissage. Surtout Erasmus + (les Service Volontaire à l’Etranger, les Echanges de jeunes…), mais pas seulement: Erasmus pour les jeunes entrepreneurs, Creative Europe, EURES sont juste quelques uns des exemples des programmes sur lesquels nous délivrons des informations.

Qu’ils nous aient contacté dans nos locaux ou par formulaire en ligne (par email ou par chat), presque tous les jeunes que nous rencontrons ont ce point en commun : une envie profonde d’explorer ce qu’il se passe en dehors de leur zone de confort…, mais aussi le sentiment d’être perdu, de toujours se demander quel chemin suivre. Pourtant, nous sommes tous différents et nous avons tous besoin de réponses différentes; c’est pourquoi nous avons voulu utiliser différentes approches.

A notre service principal, une rencontre seul·e à seul·e avec le jeune qui aura choisi de nous rencontrer au « point-info » adaptée à ses besoins spécifiques et à ses intérêts, nous avons ajouté des sessions ouvertes aux groupes de jeunes, désireux d’en connaitre d’avantage sur certains sujets spécifiques : SVE, Corps européen de solidarité, Garantie Jeunes, etc…

Et que les jeunes ne peuvent pas venir à nous… c’est nous qui allons vers eux. Avec notre « Point-info mobile pour la mobilité des jeunes », nous pouvons nous rendre dans les écoles et les centres de jeunesse dans différentes zones de la région et atteindre des jeunes qui ne pourraient pas participer autrement.

Mais « la mobilité et l’apprentissage » peut également se célébrer ! Avec notre projet « Nómadas” (nomades), nous réunissons des personnes qui croient en l’importance des voyages et de l’exposition aux cultures étrangères. Cet évènement de 1 jour réunit l’information des jeunes, les discours inspirants, et le partage d’expériences. En 2017, Alba, Afonso, Juan et Pablo, qui avaient participé au Séminaire de Jeunes “Living Together in Europe”, ont partagé leur expérience sur scène. Nomadas 2018 s’organisera tout prochainement… restez connectés ! »

Simone – Youropía

– – – –

Nancy – Strasbourg, France – Association partenaire

Promouvoir la mobilité internationale : de l’information à la réalité!

« Parcours le Monde – Grand Est(PLMGE) est une association locale opérant à Nancy et Strasbourg dans la Région Grand-Est de France, et délivrer de l’information et des conseils aux jeunes est l’un de nos objectifs principaux ! Nous développons des campagnes d’information et de promotion visant à démocratiser la mobilité internationale et son accès auprès des publics se trouvent exclus de ces opportunités.

Nous nous adressons surtout aux jeunes vivant dans des quartiers sensibles, des zones rurales isolées, et des jeunes sans emploi et/ou diplômes, qui n’ont pas forcément conscience que les expériences de travail, stage ou volontariat à l’étranger leur sont aussi accessible pour différentes idées préconçues (trop cher, manque de compétences ou d’études, usage de langues étrangères etc…). Pour ce faire, nous organisons des sessions d’information sur les différentes opportunités de mobilité internationale et les différentes manières d’y accéder, en nous concentrant également sur l’aspect interculturel de la mobilité et sur la valorisation de leurs expériences de mobilité sur leur CV.

Les sessions suivent les valeurs de l’éducation non-formelle et emploient une approche centrée sur le·la jeune en utilisant : l’introspection sur la valeur ajoutée et les défis que représentent la mobilité et les compétences acquises, des jeux de simulations sur les stéréotypes, etc… Ces sessions d’information sont délivrées dans les 2 locaux de l’association mais aussi au sein de centres sociaux-culturels, de centres de jeunes et des missions locales !

Grâce à ces sessions d’information, beaucoup de jeunes restent en contact avec notre association dans le but d’explorer les différentes possibilités qui leur sont ouvertes pour partir en mission de SVE, en Visa de travail, en stage à l’étranger, en échange de jeunes, etc… C’est à ce moment là que nous débutons les rendez-vous individuels d’accompagnement et de conseil : construction de leur projet de mobilité, préparation linguistique et interculturelle, etc… L’accompagnement se poursuit du départ au retour du·de la jeune dans le but de les aider à valoriser leurs compétences et à préparer la suite de leur aventure. »

Cécile et Emmeline – Parcours le Monde Grand Est

– – – –

Ostia-Rome, Italie – Association partenaire

Réunir les jeunes autour des Droits Sociaux

Humanity Over People (HOP) est une association de jeunes basée à Ostia-Rome, Italie. Comme le Réseau Express Jeunes, HOP organise différentes activités avec les jeunes en utilisant les méthodes de l’éducation non-formelle dans le but de promouvoir l’Inclusion Sociale, le dialogue interculturel et le respect de la diversité. Andrea, Secrétaire de HOP, a partagé avec nous l’un de leurs projets ayant pour objectif d’informer les jeunes sur leurs droits.

« L’objectif de notre projet HOPERATIVE IN EUROPE était de donner aux lycéen·ne·s un meilleur accès à leurs droits sociaux grace à l’éducation non-formelle. Nous les avons aidé à comprendre ce que sont les droits sociaux, comment les revendiquer et comment devenir actifs·ves dans la société. Le nombre total de participant·e·s s’est élevé à 44 lycéen·ne·s et 6 migrant·e·s.

Ce projet était composé de 7 journées, chacune concentrée sur un droit différent : 1- non-discrimination, 2- liberté de mouvement, 3- éducation, 4- logement, 5- droit de travailler, 6- santé et sécurité. Lors de chacune de ces journées, nous sommes allé·e·s à leur rencontre dans leurs classes. Chaque jour débutait par une question en lien avec le droit spécifique auquel la journée était dédiée et se poursuivait en travaillant sur ce droit à avec des activités d’éducation non-formelle telles que : « Un pas en avant » pour la non-discrimination; « World cafè » pour l’éducation et le droit au mouvement; résolution de problème pour le logement; théâtre forum pour le droit de travailler; de simples explications pour le droit à la santé. Chaque jour, les lycéen·ne·s devaient conclure en réfléchissant si ce droit était protégé ou pas dans d’autres pays européens : ils utilisés les journaux et leurs mobiles. Grâce à ce projet, ils·elles ont pu augmenter leur capacité d’analyse de leur société.

Ils·elles ont aussi eu à construire ensemble une Charte des Droits Sociaux, étape par étape, à l’aide des informations qu’ils·elles avaient récolté en répondant à la question posée au début de chaque journée.

L’inclusion sociale étant un autre aspect important de nos projets, la dernière journée était une promenade sur les sites archéologiques de Ostia Antica durant laquelle les lycéen·ne·s ont eu l’occasion de rencontrer des migrant·e·s accueilli·e·s au CAS de Fiumicino, et de leur raconter l’histoire du quartier historique de Rome. Nous souhaitions par ce biais permettre la création d’un pont entre les lycéen·ne·s et les migrant·e·s.

A la fin du projet, nous avons informé les lycéen·ne·s sur la Recommandation ENTER : son but, sa contribution aux droits sociaux et les différentes manières de la mettre en place.

Tout au long du projet, les lycéen·ne·s étaient très intéressé·e·s par l’éducation non-formelle qui n’est pas si fréquente dans le système éducatif Italien ! »

Andrea – Hop

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.