Boîte à outils pour des projets européens d’inclusion jeunesse

Lors de notre dernier séminaire « Working in Europe Together », les participants (jeunes et travailleurs jeunesse), ont réfléchi et développé ensemble un toolkit (boîte à outils) à destination des travailleurs jeunesse oeuvrant pour l’inclusion des jeunes ayant moins d’opportunité par le biais de projets européens, principalement des projets du Réseau Express Jeunes.

La conception de ce toolkit était au centre de l’une des après-midi du séminaire. L’équipe de facilitateurs a suggéré la méthode du World Café pour initié les réflexions et les idées des participants. Après avoir formé des groupes, les participants ont partagé des bonnes pratiques et des suggestions autour de 3 questions spécifiques : Que devraient faire les travailleurs jeunesse ? Que devraient faire les jeunes ? Que devraient faire les Associations Jeunesse ?

Pour chacune de ces questions, les participants ont identifié des solutions, des conseils et des bonnes pratiques. Ensemble, ils ont comparé leurs expériences et ont imaginé des processus efficaces à mettre en place durant la sélection, la préparation et le suivi de Projets Jeunesse.

Vous pouvez désormais parcourir le document résultant de ce travail de groupe (en anglais) et y trouver toutes les informations clés indispensables à la réalisation de projets européen ayant pour objectif l’inclusion des jeunes. Ce manuel a été dessiné par Coline Robin, facilitatrice de talent qui nous a suivi lors de nos deux derniers projets, Living in Europe Together and Working in Europe Together (see reports here).

Ce document pratique a été conçu dans l’objectif de permettre aux Associations Jeunesse de réduire l’exclusion des jeunes ayant moins d’opportunités dans les expériences européennes individuelles ou de groupe.

 

Rapports graphiques « TOG(AE)THER EUROPE »

ILS SONT LA !

Le rapport graphique de notre dernière activité « Working together for an inclusive Europe » est là ! Il a été fait par Coline, facilitatrice graphique, qui nous a suivi et dessiné pendant nos deux dernières activités.

Vous pouvez également lire notre dernier rapport sur notre première activité de l’année, le séminaire de jeunes « Living in Europe Together, our challenge! »

 

Passer le flambeau : les mots de Valentina

Le mois dernier, deux membres du CA du Réseau ont cédé leur siège à de nouvelles personnes, tout aussi avides de changer les choses !

Elles ont souhaité s’exprimer sur leur expérience au sein du Réseau et transmettre les raisons de leur motivation à leurs successeurs 🙂 Voici la lettre de Valentina, membre du CA pour 2 mandats consécutifs. Merci pour ton implication Valentina ! Nous nous reverrons dans un projet Y-E-N très bientôt c’est certain !

« Les Vagues de Y-E-N

Les projets du Réseau Express Jeunes sont comme des vagues : ils sont puissants, d’une force naturelle que l’on peut observer, par laquelle on peut se laisser porter mais qu’on ne peut pas contrôler.

Waves (vagues), c’est le nom qu’on a décidé de donner à notre toute première étude sur l’impact des projets du Réseau sur la vie des jeunes.

Je travaillais au bureau de coordination du Réseau pour un stage quand on préparait cette étude, il y a environ deux ans.

Nous cherchions le nom que porterait cette étude et il ne s’agissait, selon moi, pas uniquement d’en trouver le titre. Au Réseau, il ne s’agit jamais « juste de ». Derrière chaque chose que nous faisons, il y a toujours un long processus de recherche et une réflexion profonde.

Y-E-N waves – Les vagues du Réseau : c’est avancer rapidement ou doucement, mais toujours en apportant de nouvelles surprises.

Depuis ma participation à mon premier projet en 2012, je me souviens combien j’étais fascinée par l’opportunité incroyable que j’étais en train de saisir. Pour la première fois, j’étais en voyage à Strasbourg, accueillie par des personnes pleines de gentillesse et surtout, j’allais travailler pendant 7 jours avec 30 autres jeunes venant des 4 coins de l’Europe ! C’était incroyable pour la jeune fille de 17 ans que j’étais d’être dans un endroit pareil avec des personnes de différents pays, et qui, tous, parlaient une langue différente.

Ce séminaire a marqué le début d’une aventure surprenante.

Le dernier jour de ce projet, j’avais très envie d’échanger avec l’un des formateurs du Réseau et je me suis dit : c’est cela que je veux faire ! C’est ici que je veux être !

J’ai reçu beaucoup de soutient et de motivation.

Depuis ce jour, j’ai participé à plus de 2 projets par an, j’ai rencontré des personnes merveilleuses venant de toute l’Europe, j’en ai appris plus sur les Droits Humains, j’ai été élue membre du CA, j’ai été vice-présidente et facilitatrice, j’ai créé un groupe local de jeunes à Rome au sein de mon association Affabulazione…

Mais surtout, j’ai appris le sens des mots Humanité, Intégrité, Motivation. Je ne serais jamais JAMAIS devenue la femme que je suis aujourd’hui (personnellement et professionnellement) sans mon expérience dans le Réseau Express Jeunes. Ce réseau vous offre une chose unique : le sens des responsabilités.

Un sens des responsabilité envers soi-même, mais aussi envers la société dans laquelle nous vivons, envers la communauté qui nous entoure.

C’est une longue traversée, c’est certain, mais chaque pas en avant et terriblement gratifiant.

Lorsque l’on comprend le sens de l’intégrité et de la responsabilité, personne ne peut JAMAIS vous l’enlever : ces valeurs deviennent les vôtres pour toujours, peu importe les défis qui se présentent dans votre vie.

Aujourd’hui, après avoir pris la décision de quitter le CA, je n’ai pas le sentiment d’avoir quitté le réseau et je reste déterminée à contribuer à sa créativité, à sa singularité.

Je regarde en arrière à la fille de 17 ans qui regardait par la fenêtre à Strasbourg et qui voulait faire partie de Y-E-N, et je me regarde aujourd’hui, toujours impliquée dans la vie de Y-E-N, avec vivacité, honnêteté, avec un nouveau rôle.

Tout cela pour dire à chacun que le Réseau Express Jeunes est la preuve réel qu’ensemble, nous POUVONS changer les choses, défendre nos droits, promouvoir notre intégrité, créer une communauté stable, créative et INCLUSIVE.

C’est cela, le Réseau Express Jeunes, une vague dont la force ne s’éteint jamais et qui renaît, indéfiniment.

Je le dirai toujours : dépasse toi, sois critique, et pense aussi aux autres.

Sois une vague, sois Y-E-N.

With Love,

Valentina »

Passer le flambeau : les mots de Katarina

Comme la Jeunesse et ses enjeux évoluent au travers des générations, notre conseil d’administration se renouvelle tous les deux ans. Passer le flambeau à de nouvelles personnes pour avoir de nouvelles idées est important, nécessaire et bénéfique pour l’évolution du Réseau, sa cohérence avec le monde qui l’entoure et sa direction stratégique…

Lors de notre dernière assemblée générale, nous avons dit au revoir (et surtout à bientôt ! ) à deux de nos membres de CA. Elles ont voulu marquer cette transmission de poste avec quelques mots 🙂 Voici la lettre de Katarina, membre du CA à deux reprises, durant 4 années consécutives.

L’inclusion sociale est nécessaire partout dans le monde aujourd’hui, mais il est difficile d’apprendre comment l’obtenir par soi-même, pour soi-même et pour les autres membres de sa communauté. Et puis, il y ces personnes qui sont plus exclus encore que l’on ne l’est… apprendre à les soutenir est une leçon de vie importante.

Le Réseau Express Jeunes est comme un univers parallèle où se produisent de petits miracles pour l’inclusion sociale des Jeunes. Ce n’est pas exactement un endroit puisqu’il se compose de nombreuses personnes, réparties dans l’Europe et parfois dans le monde. Ce n’est pas non plus un point fixe dans le temps puisque l’inclusion sociale est une nécessité de tout instant pour la Jeunesse d’aujourd’hui. Le Réseau Express Jeunes est une expérience personnelle et professionnelle unique qui ne vous quitte jamais, et on ne quitte jamais le Réseau, même quand on s’en détache physiquement.

J’ai rencontré le Réseau en 2009, si je m’en souviens bien, en tant que participante. Ca a été le coup de foudre à la première activité, ce qui m’a motivé à encourager mon association locale à travailler plus en faveur de l’inclusion sociale et à devenir membre du Réseau. Mon association a été membre pendant plusieurs années avant que l’on décide de ma candidature au conseil d’administration et cela a fonctionné : il y a 4 ans, je suis devenue membre du CA. Entre notre statut d’association membre et ma position au sein du Conseil d’Administration, mon association et moi apprenions énormément du Réseau, du bureau de coordination, et nous adorions rencontrer de nouvelles associations européennes. D’un point de vue personnel, le Réseau est devenu un endroit où je peux recharger mes batteries pour les activités locales, où je rencontre des personnes passionnées désireux de contribuer, de se soutenir et, plus important encore, de soutenir les Jeunes dans leur combat pour l’inclusion sociale à travers l’Europe.

En ma position de membre du CA pendant 3 ans, j’ai appris énormément de choses concernant la coopération et la collaboration internationale, les mécanismes européens pour les Jeunes et l’inclusion sociale et, plus particulièrement, j’ai eu la joie de découvrir des personnes, des projets et des associations à travers l’Europe. Au sein du Réseau, j’ai eu la chance de faire partie d’une équipe internationale mais j’ai aussi eu l’honneur d’être Présidente et de soutenir un CA international et le bureau de coordination du Réseau dans leur travail. Cette année a été une année spéciale pour moi, une année d’apprentissage sur soi, sur les autres, sur le travail jeunesse international, le travail d’équipe, la gestion d’équipe, et le soutient mutuel dans un groupe. Faire partie du CA et en être la présidente était un processus très intéressant. Chaque jour au sein du Réseau Express Jeunes m’a apporté de nouvelles idées, de nouveaux défis et des opportunités, et à la fin de chaque tâche, j’ai vu les personnes se sentir réellement utiles. Je me suis sentie utiles et responsable.

Durant ces 4 années, j’ai eu la chance de participer à des stages de formations internationaux et de rencontrer et soutenir des centaines de Jeunes et quel plaisir unique que d’en voir certains devenir mes collègues au sein du CA. La collaboration avec le bureau de coordination du Réseau était également très intéressant et une expérience unique parce qu’au travers de leur travail, on mesure réellement l’importance de l’organisation au niveau local et international, et à la fin de la journée, ce sont eux qui nous aident à nous sentir unis.

Chaque défi, chaque jour et chaque idée du Réseau Express Jeunes mérite votre audace et votre engagement personnel. Vous pouvez créer n’importe quoi dans cet univers parallèle et ces idées, dans la vraie vie, ont du sens. Je recommande cette aventure à tout jeune pour son développement personnel et professionnel.

Hugs :)​

Katarina Vuckovic

Des nouvelles de nos amis : réunion de travailleurs jeunesse en Arménie

Nous adorons recevoir du courrier de nos membres et amis qui nous racontent ce qu’il se passe chez les jeunes ailleurs en Europe ! Il y a quelques jours, Sirarpi, notre amie également formatrice de notre pôle de ressources, nous a écrit une lettre pour nous donner des nouvelles de l’Arménie et pour nous raconter la dernière réunion de Association of Social Workers of Armenia.

Bonjour mon cher Réseau Express Jeunes,

J’espère que mon courrier arrivera à bon port et dans une humeur bonne et positive.

J’avais envie de partager avec vous quelques nouvelles de la réunion entre l’Association of Social Workers of Armenia et les associations sociales travaillant dans la région de Kotayk. J’ai assisté aujourd’hui à cette réunion et nous avons discuté des problèmes que rencontrent les jeunes et les enfants dans la région.

Lors de la réunion, plusieurs problèmes majeurs ont été soulevés, comme le manque d’information des familles vivant en milieu rural, les difficultés des jeunes dans la région et l’amendement législatif qui sera prochainement suggérer au gouvernement après l’évaluation de la situation dans toutes les régions. Une dizaine de représentants d’associations étaient présents à la réunion et ont présenté les projets organisés par leurs organisations pour résoudre les problèmes sociaux des jeunes.

J’ai pour ma part présenté les projets que le réseau réalise. J’ai également présenté la recommendation ENTER et j’ai expliqué comment l’on pouvait travailler ensemble pour mettre en place l’une de ces mesures et soutenir les jeunes avec moins d’opportunités dans la région de Kotayk. En tant que future corporation, nous avons prévu de nous retrouver dans les différentes villes dans lesquelles les associations agissent.

J’espère que tout cela se réalisera bientôt et prendra racine dans notre société inclusive.

Meilleurs voeux,
Sirarpi

Working Together – Jour 5

Le jour 5 était notre dernier jour à Timisoara ! Une journée concentrée sur deux choses : la présentation des différents projets créés en partenariat la veille et l’évaluation de cette semaine de travail.

Le matin, chaque groupe a pu présenter son projet. Au total, 7 projets ont vu le jour :

  1. « The Art of Togetherness » (l’art d’agir ensemble) : promouvoir et améliorer les droits sociaux et l’inclusion par le biais de l’art.
  2. « Participation Through Youth Mobilisation » (la participation par la mobilisation des jeunes) : augmenter la participation des jeunes grâce à une campagne de mobilisation dans le champ du travail jeunesse.
  3. « Don’t be afraid to show your True Colors » (n’aie pas peur, montre tes vraies couleurs) : briser les stéréotypes et améliorer l’acceptation et l’inclusion des communautés LGBTQI+ en Europe.
  4. « CAT: Citizens Against Terrorism » (Citoyens Contre le Terrorisme): sensibiliser contre l’extremisme auprès de la jeunesse.
  5. « EVS for Everybody » (SVE pour tous) : créer et accueillir des partenariats entre l’Europe et les pays d’Europe de l’Est.
  6. « Campaign against Cyber-Bullying » (campagnes contre le Cyber-harcèlement) : impliquer, sensibiliser et former les jeunes et les éducateurs à reconnaitre le harcèlement et à aider les victimes.
  7. « Gender-Based Violence » (violence à caractère sexiste) : soutenir les victimes et créer un map des différentes situations locales.

L’après-midi était dédiée à l’évaluation par les participants des 5 jours de mise en réseau et constitution de partenariats. Globalement, les participants ont eu le sentiment d’avoir appris beaucoup et d’avoir une idée plus précise du Réseau Express Jeunes, de ses enjeux, de son travail et des opportunités offertes à ses associations membres. Ils ont pu créer différents partenariats et développer un lien spécial qui, nous l’espérons, leur permettra de garder contact et de créer ensemble de jolis projets.

Notre prochaine activité sera le séminaire de jeunes et d’évaluation de notre programme annuel « TOG(AE)THER EUROPE« . Cette activité aura lieu à Strasbourg durant la première semaine d’octobre et nous sommes impatients de retrouver certains de nos participants et de nouveaux jeunes et travailleurs jeunesse !

 

Working Together – Jour 4

Quatrième jour de l’activité « Working Together » : aujourd’hui a commencé le développement des projets en partenariat de nos participants.

Dans la matinée, les participants ont reçu une formation en gestion de projets utilisant la « Frise chronologique de gestion de projet », 10 étapes cruciales pour tout développement de projet. Après cela, ils ont été invités à présenter individuellement leur-s idée-s de projet en se basant sur les problèmes qu’ils rencontrent au niveau local, national, européen… Les sujets abordés : droits humains pour les professeurs, violence à caractère sexiste, réchauffement climatique, développement durable, paix & apprentissage environnemental, jeunesse local active, radicalisation & terrorisme, cyber-harcelement, tolérance, entreprises sociales, inclusion sociale par l’art, SVE, droits LGBTQI+, enseignement des droits humains sans la barrière de la langue, partenariats entre l’union européenne et l’Europe de l’Est.

La majeure partie de la journée a permis aux participants de réfléchir en groupes. Les différents thèmes ont été regroupés en 5 groupes de travail distincts. Le brainstorming était guidé par les règles de l' »Open Space Technology » (O.S.T.), une approche de leadership concentrée sur l’objectif. Cette approche respecte 5 règles : quiconque rejoint le groupe est la bonne personne, ce qui arrive est la seule chose qui pouvait arriver, le projet commencera lorsque le bon moment arrivera, quand c’est fini, c’est fini, et enfin la règle des deux pieds (« Si vous n’apprenez rien, si vous ne contribuez plus, il est de votre responsabilité de trouver un projet ou votre présence est utile »). De cette façon, 4 projets ambitieux sont ressortis des idées communes des participants.

Les sujets sélectionnés :

  1. Des méthodes créatives pour l’inclusion sociale
  2. Une jeunesse active pour changer les choses
  3. Prévention du terrorisme et de la radicalisation pour une société plus tolérante
  4. Droits LGBTQI+ & lutte contre les violences à caractère sexiste.

A la fin de la journée, les participants ont assisté à une projection d’un documentaire français sur de nouvelles initiatives et façons de changer le monde à sa propre échelle. Le documentaire traitait différents sujets : l’Agriculture, l’Economie, l’Energie, la Démocratie et l’Education.

Le programme de cette journée avait pour objectif de donner aux travailleurs jeunesse et aux jeunes le bon élan pour créer ensemble de jolis projets, et cela a fonctionné. Avec ces 4 grands projets collaboratifs, répartis sur plusieurs pays européens, le Réseau Express Jeunes a une fois de plus permis à des associations de se rencontrer et de travailler ensemble !

Working Together – Jour 3

Pendant le troisième jour de notre activité de mise en réseau et constitution de partenariats, les participants ont découvert le Réseau Express Jeunes plus en détail, ses valeurs, sa vision 2020, la différence entre les notions d’intégration et d’inclusion et la Recommandation ENTER.

Le groupe est ensuite parti en visite d’étude pour le reste de la journée : 4 visites auprès d’associations locales et d’initiatives jeunes et sociales.

Les deux premières visites se situaient dans la même propriété, une ancienne usine de chapeaux réhabilitée et aujourd’hui occupée et animée par quelques belles initiatives. Notre première visite était celle d’une entreprise sociale à but non-lucratif, AMBASADA. Créé en 2014, AMBASADA est un lieu de rencontre pour les associations, les freelances, les artistes, musiciens et passionnés, accueillant et embauchant également, entre autres, des jeunes ayant moins d’opportunités. Les participants ont eu l’opportunité de récolter des conseils sur la mise en place d’initiatives innovantes. Ils ont quitté ce lieu inspirant avec un exemple de bonne pratique au niveau local.

Le groupe a ensuite rendu visite à une autre initiative logée dans un petit bâtiment à quelques mètre, dans la cour d’Ambassadad : Basca, une initiative à taille humaine centrée sur le cirque et l’art. Des ateliers de cirque aux évènements culturels tels que des festivals d’art, Barca a pour objectif d’avoir un impact social positif sur les jeunes de Timisoara et sur sa communauté.

La troisième visite était en fait une rencontre, celle de Ghita, co-fondateur de l’association Butterfly Dreamer (qui avait gentillement accepté de faciliter notre AG quelques jours plus tôt). Ghita a présenté l’association, son travail et son réseau de plus de 40 associations réparties dans le monde.

Enfin, nous nous sommes rendus à l’Intercultural Institute of Timisoara, pour rejoindre Eugen, l’un des fondateurs du Réseau Express Jeunes, toujours engagé dans la sphère associative roumaine. Il nous a présenté le bureau de notre association membre, et nous a expliqué son activité quotidienne, et sa structure. Nous avons également eu la chance d’en apprendre plus sur l’histoire de Timisoara, une ville marquée par la Révolution Roumaine de décembre 1989 dont elle fut le berceau.

Quel journée pleine d’énergie productive ! Les jours 4 et 5 marqueront le début de l’objectif principal de notre activité : la création de projets en partenariat qui s’inscriront dans le programme annuel du Réseau Express Jeunes pour l’année 2018. Un processus créatif qui ne manquera pas d’inspiration après cette journée !

 

Working Together – Jour 2

Durant le jour 2, notre groupe s’est concentré sur le thème du Travail Jeunesse. Grâce à différentes activités, les participants ont été invités à réfléchir et à définir ce qu’est le Travail Jeunesse, ce qu’il signifie pour eux et ce qu’il devrait être selon eux.

Après avoir clarifié les enjeux et le contexte actuel du Travail Jeunesse au niveau européen (Conseil de l’Europe, Union Européenne, Recommandation ENTER, Département Jeunesse du Conseil de l’Europe, EYF, Salto, Erasmus+), les membres du groupe ont tour à tour présenté le Travail Jeunesse dans leur pays.

En petits groupes, ils ont présenté aux autres les caractéristiques et le statut de leurs travailleurs jeunesse locaux, les challenges auxquels ils font face et le soutient dont ils peuvent bénéficier. Ensemble, ils ont comparé les différentes situations et ont pu grâce à cette large perspective dessiner une carte réaliste du travailleur jeunesse à travers l’Europe. Ils ont pu mettre en évidence les motivations et les petits combats quotidiens communs à tous les travailleurs jeunesse européens, et ainsi découvrir les multiples différences et réalités de leurs voisins.

L’après-midi, les participants ont travaillé ensemble sur la création d’un toolkit (guide) pour travailleurs jeunesse à mettre en place durant la préparation de projets jeunesse. Pour ce faire, l’équipe de facilitateurs a proposé la technique du World Café.

En groupe, ils ont réfléchi ensemble à trois questions : Que devraient faire les travailleurs jeunesse ? Que devraient faire les jeunes ? Que devraient faire les associations jeunesse ? Pour chaque question, ils ont identifié des solutions aux problèmes auxquels ils sont confrontés tous les jours et ont imaginé des processus efficaces de selection, de préparation et de suivi pour les projets jeunesse.

Grâce à la motivation, à la collaboration et à la passion de ces travailleurs jeunesse et jeunes, le Réseau Express Jeunes présentera dans les prochains mois un guide pour les travailleurs et les associations jeunesse.

 

Working Together – Jour 1

Le premier jour de tout Séminaire est toujours intense ! Il est habituellement dédié à la découverte de l’autre et à la construction d’un esprit de groupe sain, fort et productif.

Pour ce faire, la première matinée du Séminaire « Working Together for an Inclusive Europe » a débuté par quelques energizers et des jeux pour briser la glace. Grâce à ceux-ci, les participants ont pu découvrir les passions de chacun et en apprendre plus sur leurs expériences respectives au sein d’association et du monde du travail jeunesse. Pour les préparer aux 5 jours de travail, l’équipe de facilitateurs a ensuite invité les participants à remplir le tableau traditionnel des Craintes, Attentes et Contributions.

L’association FITT, notre hôte et partenaire de longue date, et notre association membre l’Intercultural Institute of Timisoara, se sont ensuite présentées auprès de nos participants. Cette dernière organisait ce jour là une conférence sur les Droits de l’Homme intitulée « Human Rights start with Breakfast! », et nos participants ont été invités à y participer l’après-midi pour y rencontrer d’autres personnes engagés par le biais d’une foire aux ONG.

Pour préparer cette rencontre, les participants ont créé des posters représentant leurs associations, leurs visions, leurs publiques cibles, leurs méthodes de travail, etc… La foire s’est très bien passée  et nos participants ont eu l’occasion d’échanger quelques contacts avec les personnes venues pour la conférence de l’Institut Interculturel de Timisoara.

L’après-midi s’est terminé sur 4 activités de Team Building qui faisaient appel à différentes compétences, notions et techniques nécessaires au travail en groupe : la stratégie de communication, la communication non-verbale, la gestion du temps, l’encadrement, la co-responsabilité, l’analyse et la résolution de problèmes, le respect, la confiance…

Notre journée d’introduction s’est finie sur une chaleureuse soirée interculturelle. Le groupe fait déjà preuve d’une belle cohésion et d’une envie de changer les choses, petit à petit, ville par ville, tous ensemble.