Passer le flambeau : les mots de Valentina

Le mois dernier, deux membres du CA du Réseau ont cédé leur siège à de nouvelles personnes, tout aussi avides de changer les choses !

Elles ont souhaité s’exprimer sur leur expérience au sein du Réseau et transmettre les raisons de leur motivation à leurs successeurs 🙂 Voici la lettre de Valentina, membre du CA pour 2 mandats consécutifs. Merci pour ton implication Valentina ! Nous nous reverrons dans un projet Y-E-N très bientôt c’est certain !

« Les Vagues de Y-E-N

Les projets du Réseau Express Jeunes sont comme des vagues : ils sont puissants, d’une force naturelle que l’on peut observer, par laquelle on peut se laisser porter mais qu’on ne peut pas contrôler.

Waves (vagues), c’est le nom qu’on a décidé de donner à notre toute première étude sur l’impact des projets du Réseau sur la vie des jeunes.

Je travaillais au bureau de coordination du Réseau pour un stage quand on préparait cette étude, il y a environ deux ans.

Nous cherchions le nom que porterait cette étude et il ne s’agissait, selon moi, pas uniquement d’en trouver le titre. Au Réseau, il ne s’agit jamais « juste de ». Derrière chaque chose que nous faisons, il y a toujours un long processus de recherche et une réflexion profonde.

Y-E-N waves – Les vagues du Réseau : c’est avancer rapidement ou doucement, mais toujours en apportant de nouvelles surprises.

Depuis ma participation à mon premier projet en 2012, je me souviens combien j’étais fascinée par l’opportunité incroyable que j’étais en train de saisir. Pour la première fois, j’étais en voyage à Strasbourg, accueillie par des personnes pleines de gentillesse et surtout, j’allais travailler pendant 7 jours avec 30 autres jeunes venant des 4 coins de l’Europe ! C’était incroyable pour la jeune fille de 17 ans que j’étais d’être dans un endroit pareil avec des personnes de différents pays, et qui, tous, parlaient une langue différente.

Ce séminaire a marqué le début d’une aventure surprenante.

Le dernier jour de ce projet, j’avais très envie d’échanger avec l’un des formateurs du Réseau et je me suis dit : c’est cela que je veux faire ! C’est ici que je veux être !

J’ai reçu beaucoup de soutient et de motivation.

Depuis ce jour, j’ai participé à plus de 2 projets par an, j’ai rencontré des personnes merveilleuses venant de toute l’Europe, j’en ai appris plus sur les Droits Humains, j’ai été élue membre du CA, j’ai été vice-présidente et facilitatrice, j’ai créé un groupe local de jeunes à Rome au sein de mon association Affabulazione…

Mais surtout, j’ai appris le sens des mots Humanité, Intégrité, Motivation. Je ne serais jamais JAMAIS devenue la femme que je suis aujourd’hui (personnellement et professionnellement) sans mon expérience dans le Réseau Express Jeunes. Ce réseau vous offre une chose unique : le sens des responsabilités.

Un sens des responsabilité envers soi-même, mais aussi envers la société dans laquelle nous vivons, envers la communauté qui nous entoure.

C’est une longue traversée, c’est certain, mais chaque pas en avant et terriblement gratifiant.

Lorsque l’on comprend le sens de l’intégrité et de la responsabilité, personne ne peut JAMAIS vous l’enlever : ces valeurs deviennent les vôtres pour toujours, peu importe les défis qui se présentent dans votre vie.

Aujourd’hui, après avoir pris la décision de quitter le CA, je n’ai pas le sentiment d’avoir quitté le réseau et je reste déterminée à contribuer à sa créativité, à sa singularité.

Je regarde en arrière à la fille de 17 ans qui regardait par la fenêtre à Strasbourg et qui voulait faire partie de Y-E-N, et je me regarde aujourd’hui, toujours impliquée dans la vie de Y-E-N, avec vivacité, honnêteté, avec un nouveau rôle.

Tout cela pour dire à chacun que le Réseau Express Jeunes est la preuve réel qu’ensemble, nous POUVONS changer les choses, défendre nos droits, promouvoir notre intégrité, créer une communauté stable, créative et INCLUSIVE.

C’est cela, le Réseau Express Jeunes, une vague dont la force ne s’éteint jamais et qui renaît, indéfiniment.

Je le dirai toujours : dépasse toi, sois critique, et pense aussi aux autres.

Sois une vague, sois Y-E-N.

With Love,

Valentina »

Passer le flambeau : les mots de Katarina

Comme la Jeunesse et ses enjeux évoluent au travers des générations, notre conseil d’administration se renouvelle tous les deux ans. Passer le flambeau à de nouvelles personnes pour avoir de nouvelles idées est important, nécessaire et bénéfique pour l’évolution du Réseau, sa cohérence avec le monde qui l’entoure et sa direction stratégique…

Lors de notre dernière assemblée générale, nous avons dit au revoir (et surtout à bientôt ! ) à deux de nos membres de CA. Elles ont voulu marquer cette transmission de poste avec quelques mots 🙂 Voici la lettre de Katarina, membre du CA à deux reprises, durant 4 années consécutives.

L’inclusion sociale est nécessaire partout dans le monde aujourd’hui, mais il est difficile d’apprendre comment l’obtenir par soi-même, pour soi-même et pour les autres membres de sa communauté. Et puis, il y ces personnes qui sont plus exclus encore que l’on ne l’est… apprendre à les soutenir est une leçon de vie importante.

Le Réseau Express Jeunes est comme un univers parallèle où se produisent de petits miracles pour l’inclusion sociale des Jeunes. Ce n’est pas exactement un endroit puisqu’il se compose de nombreuses personnes, réparties dans l’Europe et parfois dans le monde. Ce n’est pas non plus un point fixe dans le temps puisque l’inclusion sociale est une nécessité de tout instant pour la Jeunesse d’aujourd’hui. Le Réseau Express Jeunes est une expérience personnelle et professionnelle unique qui ne vous quitte jamais, et on ne quitte jamais le Réseau, même quand on s’en détache physiquement.

J’ai rencontré le Réseau en 2009, si je m’en souviens bien, en tant que participante. Ca a été le coup de foudre à la première activité, ce qui m’a motivé à encourager mon association locale à travailler plus en faveur de l’inclusion sociale et à devenir membre du Réseau. Mon association a été membre pendant plusieurs années avant que l’on décide de ma candidature au conseil d’administration et cela a fonctionné : il y a 4 ans, je suis devenue membre du CA. Entre notre statut d’association membre et ma position au sein du Conseil d’Administration, mon association et moi apprenions énormément du Réseau, du bureau de coordination, et nous adorions rencontrer de nouvelles associations européennes. D’un point de vue personnel, le Réseau est devenu un endroit où je peux recharger mes batteries pour les activités locales, où je rencontre des personnes passionnées désireux de contribuer, de se soutenir et, plus important encore, de soutenir les Jeunes dans leur combat pour l’inclusion sociale à travers l’Europe.

En ma position de membre du CA pendant 3 ans, j’ai appris énormément de choses concernant la coopération et la collaboration internationale, les mécanismes européens pour les Jeunes et l’inclusion sociale et, plus particulièrement, j’ai eu la joie de découvrir des personnes, des projets et des associations à travers l’Europe. Au sein du Réseau, j’ai eu la chance de faire partie d’une équipe internationale mais j’ai aussi eu l’honneur d’être Présidente et de soutenir un CA international et le bureau de coordination du Réseau dans leur travail. Cette année a été une année spéciale pour moi, une année d’apprentissage sur soi, sur les autres, sur le travail jeunesse international, le travail d’équipe, la gestion d’équipe, et le soutient mutuel dans un groupe. Faire partie du CA et en être la présidente était un processus très intéressant. Chaque jour au sein du Réseau Express Jeunes m’a apporté de nouvelles idées, de nouveaux défis et des opportunités, et à la fin de chaque tâche, j’ai vu les personnes se sentir réellement utiles. Je me suis sentie utiles et responsable.

Durant ces 4 années, j’ai eu la chance de participer à des stages de formations internationaux et de rencontrer et soutenir des centaines de Jeunes et quel plaisir unique que d’en voir certains devenir mes collègues au sein du CA. La collaboration avec le bureau de coordination du Réseau était également très intéressant et une expérience unique parce qu’au travers de leur travail, on mesure réellement l’importance de l’organisation au niveau local et international, et à la fin de la journée, ce sont eux qui nous aident à nous sentir unis.

Chaque défi, chaque jour et chaque idée du Réseau Express Jeunes mérite votre audace et votre engagement personnel. Vous pouvez créer n’importe quoi dans cet univers parallèle et ces idées, dans la vraie vie, ont du sens. Je recommande cette aventure à tout jeune pour son développement personnel et professionnel.

Hugs :)​

Katarina Vuckovic

Ma semaine de stage au Réseau Express Jeunes

Mon prénom est Arbenita, j’ai 16 ans, je viens du Kosovo et j’habite à Strasbourg. Je suis au lycée Jean Geiler et je dois faire un stage. J’avais déjà fait un stage de deux semaines du 16 au 27 janvier. J’ai à nouveau travaillé pour le Réseau Express Jeunes du 12 juin au 23 juin et aujourd’hui est mon dernier jour (23/06/2017).

J’ai appris beaucoup de choses différentes grâce à Y-E-N (Youth Express Network) et à mes collègues. Ces 2 dernières semaines, j’ai appris de nouvelles choses comme par exemple : faire de la comptabilité, rechercher des informations sur Timisoara (Roumanie), envoyer des emails en anglais, faire la fiche d’information de « Working » + l’envoyer aux participants, faire des photocopies des comptes, faire la liste des participants de la prochaine activité et de l’assemblé générale, et faire les sous-titres sur youtube des vidéos Voice It en Français et en Anglais (3 vidéos), j’ai envoyé beaucoup d’emails et j’ai travaillé sur Excel etc.

Merci beaucoup au Réseau Express Jeunes de m’avoir accepté pour ce stage et de m’avoir comprise au travail.

Nos participants parlent de nous : poème

Le Réseau Express Jeunes marque les esprits de nos participants, et ils nous le rendent bien ! Voici un texte rédigé par l’une de nos participantes pour le concours Plaisir d’écrire organisé par le Crapt-Carrli (Centre régional d’ingénierie, de conseil, d’expertise et d’aide à la décision pour favoriser et accompagner les bonnes pratiques dans les dispositifs publics de formation et d’insertion), auquel a également participé notre association membre l’Etage Club de jeunes. Le thème de ce concours pour l’année 2017 était le mot « Réseau » :

Alors que le monde semble s’organiser au travers des réseaux sociaux, numériques et impersonnels, chaque texte nous ramène à une simple vérité : nous sommes une partie intégrante d’un même et unique réseau d’hommes et de femmes qui constituent l’humanité.
Source

Un thème qui aura naturellement inspiré notre participante, dont voici le poème :

L’enfant du réseau

Je suis l’enfant perdue
avec un réseau d’amis
qu’ils ont vu pleurer
et quand je reste connectée
c’est avec le monde entier.

Je suis l’enfant d’aujourd’hui et de demain
et sur mon chemin c’est la tête pleine d’idées
pour faire de l’humanité
c’est avec un réseau que je mets mes projets
en action

Enfant en quête de repères
c’est en communiquant
que je continue à évoluer
pour tout vous dire je n’ ai jamais volé
même si mon père était dans la misère
j’ai toujours eu la bonne éducation
voilà encore un réseau auquel s’accrocher

puis il y a toi l’enfant que j’ai rencontré
à l’autre bout du globe, sans internet, sans jouet
de toi j’ai appris beaucoup de choses
toi l’enfant livré à toi-même
tu m’as appris le mot réseau.

L. G.

Stage d’observation au R-E-J, par Arbenita Tetaj

Bonjour,

Je m’appelle Arbenita, j’ai 15 ans. Je viens du Kosovo et j’habite à Strasbourg depuis 3 ans avec ma famille. Je suis élève au Lycée Jean Geiler et je suis stagiaire au Réseau Express Jeunes juste pour deux semaines. J’apprends la Gestion et l’Administration et au R-E-J j’ai effectué par exemple: recherches sur les activités du Kosovo Youth Centres’ Network, interview en albanais, écris et envoyé des mails etc.

Je suis très contente d’être ici et de travailler avec le Réseau Express Jeunes parce que j’apprends des choses différentes. Pour moi c’est très différent parce que je n’ai jamais travaillé dans ma vie et cela est ma première chance d’apprendre et de continuer ma vie.

« L’éducation est l’arme la plus forte pour changer le monde. »

Arbenita

Article sur le stage « Voice it » par Tim Baloche

(disponible en anglais uniquement)

Voicing It!

« I took part in the second activity of the « Angle it right » work plan 2016 from the Youth Express Network which was held between the 30th of August and the 8th of September . The project called ‘Voice It!’ centered around the topic of digital storytelling. This project was held in Groznjan, a small village in Croatia, a truly magical place! The project lasted a total of eight days. Although it was a short time I do think that everybody who participated in this project shared the feeling that time passed very slowly, and that it was like we’ve known each other for years.

The aim of the project was to give young people with fewer opportunities the chance to express their talent, to tell their own life story and to empower them to see themselves differently. In this activity we had the opportunity to learn how to tell your story with digital tools. The training was given by a very talented movie-director who gave us among other things some technical aspects  of movie making. We’ve learned for instance a little bit of the  history of filmmaking, and also the development of the camera throughout history. We’ve also learned how to use our creativity to develop the different scenes in our personal stories and how to direct and film them. And finally to create a storyboard of the exact details that you want in your movie with regard to the different scenes.

This experience was great in many ways, I’ve learned a lot! First of all I had the opportunity to share one of my life stories. This was very challenging for me because this story was very personal and it forced me to face different aspects of myself which I’ve buried very deep inside. But it was very important for me to share this particular story and I’m happy that I did it. This experience was also quite inspiring because of all the unique stories of the other participants which I had the opportunity to hear. I’ve realized that story telling may it be digital or in any other way is very important. This is a way to connect with what bonds us as humans. After hearing all the stories of the other participants I found that we all have a certain type of connection as human beings, and by hearing the story of others you can see this connection. I could relate in a certain way to nearly all of the stories that I’ve heard. After listening to these different stories I’ve realized that we as a human beings are more the same than different, it does not matter where we come from. This is the connection that you feel with a person when they decide to open up and share a deep part of themselves. You will see this person as a human being and not as a particular stereotype.

So this was overall an unforgettable experience and inspiring in every way, personally for instance but also professionally. The bonds that we’ve made taking part in this activity will hopefully  last for a long time. And I am very happy and grateful that I had the opportunity to take part in this activity. »

Par Tim Baloche (Vocalsz, Pays-Bas)

Session d’étude « Dream it loud! » à Strasbourg

Du 22 au 29 mai 2016, R-E-J / Y-E-N a organisé une Session d’Etude intitulée « Dream it Loud » avec Rural Youth Europe et en collaboration avec le Département Jeunesse du Conseil de l’Europe.
Voici le témoignage d’une des participantes témoignant de cette expérience depuis l’intérieur:

22-29th. May 2016 European Youth Center Strasbourg, France

”Inclusive society”, “social exclusion”, ”youth rights”, these are all words we are very used to hearing, words we nevertheless understand thoroughly, but they are also concepts we are very unaccustomed to actively or efficiently pursuing in our immediate realities. Because of how deep their meaning is, because of the uncountable obstacles that arise on our paths when fighting this battle, whether set by individuals or groups of individuals who are resistant to the changes that are urgently needed to follow.

In an effort to identify and share the challenges in the process of social inclusion and young people’s access to social rights in European urban and rural areas, to open us, Europeans, from all the corners of the continent, to sharing experiences, examples of good practices and existing mechanisms of social inclusion in young people’s local realities, to explore the European tools and policies for access to social rights and how they can be applied locally to promote access to them, to increase the capacity to advocate for improved access to social rights and last but not least to provide participants with the opportunity to create appropriate tools, adjustable to their respective local realities, Youth Express Network and Rural Youth Europe came together for the 3rd time and taught us about the importance of ”dreaming it loud” and pursuing it assiduously.

We were taken on an13260274_1081779198528190_8505134113538009416_n elaborate six-day journey, aimed at enclosing the multitude of facets that embody the vast topic that is ”social inclusion”. We started by building our team on Monday, continued with defining our terms and discussing good practices, tools and mechanism on Tuesday. On Wednesday we were given some mind bending examples of true activism and ”stubbornness” to carry on, during the visits we received and the visits we made ourselves to see people and places 13235099_10154187715669210_6862493717718496568_owho refuse to take society`s no for an answer and give up this toughest of fights. Thursday we took part in the very creative workshops prepared by the organizers and on Friday we took our first steps into the creation of tools to bring home and consume in our challenging endeavors. Saturday was the day we drew our conclusions, a great day to enjoy the harvest of our joint effort, but also a sad day, to say good-bye to the beautiful pack of dreamers that arose from our ”struggle”

Our journey was not long but it was arduous. For almost 7 days we were given the opportunity to grasp Utopia, a place where cooperation is capable of superseding any language barrier, and more importantly any cultural frontier we tend to sometimes build between each other. We learnt so much and we dreamt so far, each of us might be having a hard time readjusting to life outside of the land of no hate and eternal spiritual summer. But what we take with us is far more important than any momentary joy or sadness. It`s desire, no, need, to try our best in winning this battle.

Article rédigé en anglais par Ioana Dudila (Centrul de Voluntariat Resita, Romania)

Vous voulez en connaître davantage sur les activités de son association ? cliquez ici: https://voluntariat-resita.ro/2016/06/06/dream-it-loud/

13260038_10153574534438244_6788795113954202675_n

Et voici les vidéos qui résultent de cette incroyable semaine!

 

Stage d’observation au Réseau Express Jeunes, par Elia Saettler

Bonjour tout le monde,

Je m’appelle Elia SAETTLER, j’ai 14 ans, je suis en 3ème et j’habite à Strasbourg.

J’ai effectué un stage d’observation au Réseau Express Jeunes du 30 novembre au 4 décembre 2015 dernier.

J’ai choisi de faire mon stage au Réseau Express Jeunes car j’aime beaucoup parler anglais et ce stage pourrait m’aider à m’améliorer en anglais.

Pendant ce stage, j’ai découvert le but de cette association et les projets qu’elle a organisés à travers l’Europe.

J’ai aidé à écrire des mails, à traduire des textes, à organiser des futurs projets (EYE 2016) et à évaluer des projets déjà finis (Inclusion Train).

J’ai également photocopié de nombreux documents (billets d’avions, factures et tickets de caisse) et aidé à préparer la carte de vœux de 2016.

Je suis aussi allée manger à « Club de Jeunes L’Etage », une association membre du R-E-J.

J’ai beaucoup aimé faire mon stage au R-E-J car j’ai appris beaucoup de choses, je me suis améliorée en anglais et je ne me suis pas du tout ennuyée de toute la semaine. J’ai pu voir plein de choses différentes.

C’était super!

Elia

FullSizeRender (2)

Séminaire itinérant « Inclusion Train »

Du 14 au 20 novembre 2015, la troisième et dernière activité du Work Plan 2015 intitulée « Inclusion Train » a rassemblé 24 participants de 15 pays différents.

Ce séminaire d’évaluation de la campagne « Inclusion Express » était aussi itinérant puisqu’il s’est déroulé entre Strasbourg (France) et Bruxelles (Belgique).

Article écrit par Francesca Vinciguerra de l’association Affabulazione (Ostia, Italy) et participante à l’activité.

« A really inspiring human experience »

« From the 14th to the 20th of November 2015, took part in Strasbourg and Brussels the « Inclusion Train » mobile seminar, fourth and last step of the « Inclusion Express » campaign about Social Inclusion and Social Rights. The first study session and the other two seminars of the same campaign were in Milcoveni (Romania, on July 2014), Brčko (Bosnia et Herzegovina, on April 2015) and Budapest (Hungary, on July 2015). During these days have been involved 25 people from many and different realities and countries inside and outside Europe: Armenia, Azebaijan, Belarus, France, Greece, Holland, Italy, Kosovo, Lithuania, Macedonia, Romania, Spain and Turkey. The participants were young people (members of a specific association), youth social workers, or individuals, and everyone was already active in the local reality about this kind of topics and inclined to the sensitization and diffusion of these ones.

From the first beginning the main aim was to include everyone of us in an atmosphere of sharing and connection that has kept us together till the end of the project. Among us there were people who had already participated to one of the others three steps, so it has been our task to inform the new members about all the activities and all the primary aims which had been reached in the past. Another interesting and important part of the project was the one dedicated to the visit fields of local organizations, such as Community Center “Elsau”, in Strasbourg, which works on educating and helping disadvantaged people or refugees to find a job. The center is situated in one of the most sensitive neighborhood of the city. In Brussels, we visited the organization « Cultureghem », where has been developed a great idea about the creation of a total free market for people with fewer opportunities and created some activities for the children who live there or outside that neighborhood.

I think that the most important aim of the project “Inclusion train” was to spread information and develop awareness, interest and knowledge about social inclusion and to reflect on how we can work all together to support it and make it possible. We shared many personal experiences and I have to thank everyone of them for have been an important part for my personal human, cultural and work experience of life. At the end of the seminar we discussed about the creation and planning of new ideas which can be important for spreading information at local level and for helping the diffusion of new local and international projects. All together we can do more than we expect, so don’t be afraid by the violence and corruption of this world, because we’ll be more powerful than it. Our humanity is what makes us different, and we will fight to defend it. »

A découvrir, les trois vidéos retraçant le parcours de ces participants lors du projet (films d’Audrey COECKELBERGHS)

 

Interview d’une association membre: Affabulazione

En 2014, Affabulazione a pris part à 6 projets internationaux organisés par le R-E-J / Y-E-N. Gaia Ciccone a représenté l’association dans la plupart des événements, en tant que travailleur jeunesse au niveau local. Elle vient d’Ostia, Rome, où l’association membre est basée depuis 1991.

Pour notre Newsletter interne, on a décidé de l’interviewer et d’en connaître plus sur le travail qu’Affabulazione fourni sur l’inclusion sociale.

Interview réalisée en anglais

Y-E-N: Hello Gaia! You are From Affabulazione and Ostia; tell us a bit about yourself!

Gaia: Hello all the members of Y-E-N.  Ok, some information about myself… I am 20, studying law, at the first year, in the biggest university of Rome… To be honest I live in Ostia, a little quartier of the capital and sometimes I can find many different problems in my reality. Ostia is a periphery and it presents difficulties, especially with young people! We do not have many places to meet each other and to improve ourselves…

Y-E-N: Yes is understandable, in this sense, how do you see Affabulazione?

Gaia: I found a solution: I am a member of Affabulazione, a beautiful place that tries to improve the cultural level in the little Ostia. It is also a theatre that presents many plays. I discovered this place thanks to my mum who knew one of the founders, Filippo, very well and I was stuck by the beautiful activities of Affabulazione, to « help » people, young and not only!

Y-E-N: Sounds inspiring, when you first met Affabulazione? Have you ever travel for attending its international activities?

Gaia: I met Affabulazione for the first time when I was younger, 15 more or less, because I went to see shows there; yes! Thanks to Filippo Lange and this good place, I have started to travel and to attend at these beautiful international activities

Y-E-N: You participated in the seminar in Armenia “Or-YE-N’t yourself” and Final DesT-Y-E-Nation!” in Strasbourg last year, is it right? What is the memory you have most? Tell us one thing that marked your travels!

 Gaia: I can affirm with conviction that this two travels changed my life… If I have to find a special thing… well it is the different and useful information learned by the others, how other people work with the youngsters and , of course, the strong friendship that I have made

 Y-E-N: How do you see yourself today after the exchanges?

 Gaia: I can say that now I am working with other youngsters like me, trying to help them and I am more aware about my reality and more positive and active

 Y-E-N: Sounds interesting, would you like to say something to YEN Members

 Gaia: I want to thank all the yen members to give me the possibility to be a participant in the projects

 Y-E-N: Thank you very much Gaia for this brief of yourself and of Affabulazione, we are curious to follow you and your inspiring work! Hope to see you soon in Y-E-N!

SDS

Tu veux en savoir plus sur Affabulazione? Va voir ici!