Journée Mondiale des Réfugiés : nos membres agissent !

Le 20 juin, le monde célébrait la Journée Mondiale des Réfugiés, une journée importante pour la visibilité d’une communauté trop souvent victime de discriminations et d’intolérance.

Nous avons voulu saisir cette opportunité pour mettre à l’honneur une action récemment mise en place par l’une de nos associations membres, l’Association Etage – Club de jeunes. Bien entendu, nos associations membres sont nombreuses à agir en lien direct avec les nouveaux arrivants dans leur pays respectif, et cette action ne constitue qu’un exemple de ce qui peut être fait au niveau local pour agir dans ce sens.

La peinture comme moyen d’expression

Le projet Peindre notre Histoire a duré trois après-midi au cours desquelles neufs familles de nouveaux arrivants ont pu réaliser chacune un tableau. Elles ont été accompagnées dans ce travail créatif par les artistes Inge Panter de Offenbourg et Luc Demissy de Strasbourg.

Ce projet a permis à aux enfants accompagnés de leurs parents de raconter ensemble leur histoire à travers une activité artistique. Cette activité intergénérationnelle a permis à chaque famille, parents et enfants, de peindre ensemble un tableau et ainsi se retrouver autour d’un projet artistique commun. Au delà du cercle familial, l’’importance a également été mise sur la mise en place d’un objectif commun à tout le groupe. Il s’agissait de permettre à tous les participants d’origines et de cultures diférentes de se retrouver et d’échanger autour d’un projet commun : la réalisation d’une série de tableaux destinés à être exposés.

Le thème de ces tableaux n’était pas imposé au départ, mais il est paru évident que ces familles ont raconté leur histoire par le biais du langage pictural. Durant les ateliers une animation autour de la langue a permis de familiariser les participants à la langue française au travers d’une approche ludique de la langue liée à cette activité.

Une exposition et un vernissage auront lieu le 5 juillet à 15h afin que chacun se retrouve de manière conviviale autour des oeuvres. Ce vernissage aura pour but de permettre une rencontre entre les participants à l’atelier de peinture et un public invité.

Ce projet piloté par notre association membre l’Association Etage – Club de jeunes a été financé par l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.

 

Nos participants parlent de nous : poème

Le Réseau Express Jeunes marque les esprits de nos participants, et ils nous le rendent bien ! Voici un texte rédigé par l’une de nos participantes pour le concours Plaisir d’écrire organisé par le Crapt-Carrli (Centre régional d’ingénierie, de conseil, d’expertise et d’aide à la décision pour favoriser et accompagner les bonnes pratiques dans les dispositifs publics de formation et d’insertion), auquel a également participé notre association membre l’Etage Club de jeunes. Le thème de ce concours pour l’année 2017 était le mot « Réseau » :

Alors que le monde semble s’organiser au travers des réseaux sociaux, numériques et impersonnels, chaque texte nous ramène à une simple vérité : nous sommes une partie intégrante d’un même et unique réseau d’hommes et de femmes qui constituent l’humanité.
Source

Un thème qui aura naturellement inspiré notre participante, dont voici le poème :

L’enfant du réseau

Je suis l’enfant perdue
avec un réseau d’amis
qu’ils ont vu pleurer
et quand je reste connectée
c’est avec le monde entier.

Je suis l’enfant d’aujourd’hui et de demain
et sur mon chemin c’est la tête pleine d’idées
pour faire de l’humanité
c’est avec un réseau que je mets mes projets
en action

Enfant en quête de repères
c’est en communiquant
que je continue à évoluer
pour tout vous dire je n’ ai jamais volé
même si mon père était dans la misère
j’ai toujours eu la bonne éducation
voilà encore un réseau auquel s’accrocher

puis il y a toi l’enfant que j’ai rencontré
à l’autre bout du globe, sans internet, sans jouet
de toi j’ai appris beaucoup de choses
toi l’enfant livré à toi-même
tu m’as appris le mot réseau.

L. G.

Session d’étude : ADV-ENT-ure !

 Il y a quelques semaines, une équipe très spéciale s’est rejoint à Strasbourg pour préparer l’une de nos prochaines activités : la session d’étude « ADV-ENT-ure : Joint venture for ENTER ADVocacy ! ».

Organisée conjointement par le Réseau Express Jeunes et Youth Social Rights Network, cette session d’étude se concentrera sur les capacités actuelles des conseils de jeunes à améliorer l’accès des jeunes à leurs droits sociaux, et la mise en place de la Recommendation CM/Rec(2015)3 du comité des Ministres du Conseil de l’Europe.

La recommendation (intitulée : “Recommendation CM/Rec(2015)3 of the Committee of Ministers to member States on the access of young people from disadvantaged neighbourhoods to social rights” – Recommendation CM/Rec(2015)3 du Comité de Ministres aux Etats membre sur l’accès aux droits sociaux des jeunes issus de quartiers moins avantagés) est un texte officiel qui propose un certain nombre de mesures pouvant être mises en place par les autorités locales, régionales ou nationales pour accompagner les jeunes issus de quartiers moins avantagés et les aider à avoir accès à leurs droits sociaux.

 » Ces suggestions aideront les jeunes à accéder à leurs droits sociaux et pourront avoir un impact particulier sur les jeunes issus de quartiers moins avantagés, ceux-ci étant généralement confrontés à l’exclusion, la violence et la discrimination. »
Source

La session d’étude aura 3 objectifs principaux :

  • Former les travailleurs jeunesse et les membres de conseils de jeunes à la Recommendation CM/REC(2015)3;
  • Réfléchir ensemble à la mise en place des recommendations : ce qui a déjà été fait, ce qu’il faut améliorer, ce qu’il faut commencer dès maintenant dans différents cas de figure;
  • Augmenter leurs compétences en plaidoyer, concevoir des plans d’action et préparer des outils pour améliorer l’accès aux droits sociaux et la mise en place de la Recommendation CM/REC (2015)3 au niveau local.

ADV-ENT-ure sera pour ses participants l’opportunité d’en apprendre plus sur les droits sociaux, de les comprendre et de trouver de nouveaux moyens de résoudre les défis qu’ils représentent à différentes échelles et dans différents contextes. La session d’étude s’adresse aux travailleurs jeunesse et aux représentants de conseils de jeunes au niveau local ou national.

Les inscriptions des participants sont ouvertes !
Rejoignez l’aventure ENTER ADVocacy!

Dernier délai 15 août 2017

Notre premier rapport graphique : Wow !

Notre première activité de l’année s’est achevée le 12 mai à Thessalonique (Grèce). Ce séminaire de jeunes intitulé « Living in Europe Together » aura réuni 37 jeunes de 11 pays européens et réussi à créer une belle énergie propice aux nouvelles idées, à la collaboration de jeunes et à de belles promesses d’actions mises en place pour la jeunesse.

Pour garder une trace de ces 5 jours de travail et en capturer l’ambiance, nous avons décidé de changer un petit peu notre méthode de reportage et d’apporter plus de couleur à notre rapport pédagogique. Pour ce faire, nous avons fait appel à Coline et à son expertise de facilitatrice graphique.

Qu’est-ce que le graphic recording ?

Le graphic recording ou rapport graphique est un processus visuel utilisé dans différents événements tels que les réunions d’entreprise, les séminaires, les ateliers et les conférences. Son objectif est de rendre compte des idées et des expressions d’un groupe ou d’un individu en faisant appel aux mots, aux illustrations/images et aux couleurs.

Inspiré de l’architecture, du design, de l’ingénierie informatique, de l’art et de la psychologie, le rapport graphique est souvent produit à grande échelle, permettant ainsi à une réflexion d’être résumée clairement et retranscrite en temps réel. Cette transcription visuelle de contenus complexes permet aux individus d’atteindre l’objectif recherché plus facilement et de mieux mémoriser le déroulement de la session de travail.

Le rapport graphique combine différents savoir-faires : la prise de note, l’art et le story-telling (narration).

Graphic recording
Source

Découvrez Coline, facilitatrice graphique

Coline est artiste et facilitatrice graphique. elle a étudié l’architecture à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais et à l’Université Technique d’Istanbul. Elle a effectué un Service Volontaire Européen dans une association basée à Berlin et est depuis active au sein d’un collectif international de créatifs engagés. Partageant son temps entre la France et l’Autriche, elle travaille désormais en tant que facilitatrice graphique, de projet en projet, de pays en pays.

Parcourez son portfolio pour en savoir plus sur son travail n’hésitez pas à lui proposer de vous accompagner dans de jolis projets associatifs jeunesse 😉

Graphic recording

Living Together : notre premier rapport graphique

Le reportage graphique a vraiment été une valeur ajoutée sur ce séminaire de jeunes. Tous les participants ainsi que l’équipe ont été très enthousiastes de voir les illustrations de Coline au quotidien. Ils pouvaient étudier ses planches entre chaque activité ou à la fin de la journée, et revivre ainsi ce qu’ils venaient de vivre : les activités, les débats, les réflexions, les conclusions… Être en mesure de voir presque instantanément une synthèse illustrée des contenus des ateliers leur a permis de constituer des souvenirs plus précis des sessions, de leur propos et de leurs objectifs.

Ce superbe outil de reportage a soulagé les participants dans leur concentration et leur productivité en donnant vie à leurs idées et en structurant leurs réflexions. Nous n’hésiterons pas à revivre l’expérience en Roumanie en juin pour la deuxième activité de l’année, l’activité de mise en réseau et de constitution de partenariat « Working together for an inclusive Europe« .

 

Living in Europe Together – Jour 5

Ce 5ème jour était le dernier jour de notre Séminaire Jeunesse « Living in Europe Together ». C’était une journée pleine d’enthousiasme et d’émotion, tournée vers le futur (projets individuels, échanges de bonnes pratiques, possibles partenariats…) et le passé (évaluation de la semaine, avis, souvenirs chaleureux…).

La matinée était plus particulièrement dédiée au futur puisque les participants ont été invités à présenter les Plans d’Action Individuels qu’ils avaient développé la veille, avec l’aide, les conseils et les suggestions de leurs camarades. Les projets présentés traitaient de problématiques variées, dont la participation des jeunes, l’intégration des réfugiés, les libertés de la communauté LGBT…

La seconde activité de la matinée consistait en une formation sur une fameuse technique d’analyse de projet : l’analyse SWOT. L’objectif d’une analyse SWOT est d’identifier les points forts (Strengths), points faibles (Weaknesses), opportunités et risques (Threats) d’un projet. En enseignant la technique aux jeunes, l’équipe leur a donné un outil indispensable pour effectuer l’analyse de leurs futurs projets européens et des plans d’action individuels qu’ils mettront en place au niveau local à leur retour.

Cette présentation était suivie d’une formation sur l’activisme grace à laquelle les participants ont pris connaissance des 5 étapes de l’activisme : identifier les besoins/la cause, déterminer un but, trouver des alliés, monter un plan d’action, exercer une pression publique (et ne rien lâcher !). Cette présentation très inspirante s’est conclue par la citation suivante :

Une bougie seule ne peut pas faire un feu, mais elle peut à son tour allumer de nombreuses bougies.

Plus tard dans la journée, Mariam, trésorière et membre du conseil administratif du Réseau, a présenté l’association en détail : ses valeurs, ses objectifs et sa structure. Elle a expliqué le processus d’adhésion en tant qu’association membre du Réseau Express Jeunes, où en tant que volontaire par le biais des SAY-ers, pôle de ressources du Réseau Express Jeunes. Elle a également annoncé les dates de la prochaine assemblée générale et des prochaines activités de l’année, invitant ainsi les participants à continuer leur participation au projet TOG(AE)THER EUROPE.

Le reste de la journée s’est concentré sur les jours passés. L’occasion d’évaluer l’ensemble du séminaire, d’échanger les certificats de participation du Réseau, de se souvenir des bons moments passés et de se dire au revoir et surtout « à bientôt ».

Le dernier jour de « Living in Europe Together », notre séminaire de jeunes, était chargé de reconnaissance et de promesses d’un futur plus inclusif. Nos participants ont partagé 5 jours intenses et remarquables. Ils quittent Thessalonique avec de nouveaux amis, de grandes idées et la confiance nécessaire pour accomplir ces idées, tous ensemble, en Europe.

Etreintes chaleureuses de Thessalonique,

Le Réseau Express Jeunes

 

Living in Europe Together – Jour 4

Nous venons d’achever le 4ème jour de cette semaine de séminaire de jeunes à Thessalonique. Cette journée était dédiée au développement de confiance, à la gestion de projets associatifs et aux processus de développement de plans d’action personnels.

Les activités du matin ont débuté avec quelques jeux ayant pour objectif de développer la confiance des participants, confiance en l’autre et en eux-même. Il s’agissait de jeux d’équilibre qui demandaient aux jeunes de se laisser porter par un ou 5 de leurs amis, ou de constituer ensemble des structures humaines, trois exercices requérant de la confiance en l’autre, lorsqu’ils se laissaient porter, et en eux-mêmes, lorsque la sécurité de l’autre dépendait d’eux.

Le second objectif du jour était de faire prendre conscience aux jeunes qu’ils peuvent avoir un impact positif sur les problèmes qui les entourent au quotidien. Pour atteindre ce but, ils ont participé à un Theatre Forum. Répartis en 4 groupes, ils ont proposé de petites pièces de théâtre partiellement improvisées dépeignant des stéréotypes, des exemples de discours de haine et des scènes de discrimination du quotidien. Ces scènes étaient ensuite interrompues par les spectateurs dans le but de remplacer les scènes criantes d’injustice par des exemples d’égalité, de tolérance et d’humanité.

Après cela, les participants ont été invités à constituer l’arbre des problèmes de leur propre communauté. Pour ce faire, ils ont eu à identifier trois problèmes majeurs de leur ville (ou plus), et mettre en évidence leurs racines, leurs causes et leurs conséquences. Ils se sont ensuite réunis par petits groupes pour présenter aux autres leur arbre des problèmes et collaborer ensemble sur des idées de solutions.

Afin de les aider à créer leur projet individuel, les jeunes ont été formés au cycle de gestion de projet. Ils ont pu, à la suite de cette introduction, mettre en pratique cette nouvelle technique en montant la structure de leur projet individuel autour de 8 points : le Besoin → le But → les Objectifs → le Programme → les Activités → les Besoins (en lien avec les activités) → l’Action → l’Evaluation →… En petits groupes, ils ont ensuite pu partager leur projet individuel et rassembler les opinions, les conseils et les suggestions de chacun.

La dernière technique apprise par le groupe en ce quatrième jour concernait le développement et la présentation d’un Plan d’Action Individuel. Il s’agissait de la fameuse technique des 5 questions en W, déclinée ici en « 5 W 1 H Questions ». Les participants ont ainsi identifié pourquoi ils souhaitent agir en faveur de cette cause spécifiquement (Why), ce qu’ils espèrent accomplir grace à leur plan d’action (What), à qui l’Action est destinée (Who), quand et à quel endroit elle se déroulera (When & Where), et enfin, comment ils comptent s’y prendre (How)…

La journée s’est achevée en douceur avec la dernière soirée interculturelle de la semaine. Ont été présentés : le Portugal, la Turquie, la Roumanie et la Bulgarie. De délicieuses spécialités culinaires, des costumes traditionnels, des danses et une jolie fête pour clore l’avant dernière journée du séminaire.

Cette journée était réellement dédiée aux projets individuels de chacun des participants. Ils l’achèvent avec des outils, des conseils, des opinions et suggestions, mais surtout des amis et des contacts qui les aideront à réaliser leurs objectifs et leurs espoirs.

Le dernier jour de notre Séminaire de Jeunes est malheureusement arrivé, mais nous en profiterons tous au maximum.

Avec optimisme et enthousiasme,

Le Réseau Express Jeunes

 

Living in Europe Together – Jour 3

Le 3ème jour de notre séminaire de jeunes a été très intéressant pour notre groupe puisqu’il a eu l’opportunité de visiter des structures majeures de la vie politique jeunesse de Thessalonique. Le matin, le groupe a été divisé en 2.

Le premier groupe est allé à la Municipalité de Neapoli-Sykies où il a rencontré Maria Roidi, conseillère municipale et membre du conseil consultatif de la jeunesse au Conseil de l’Europe. Maria leur a parlé de son parcours et de son rôle au sein de la municipalité. Elle leur a également expliqué la structure politique de Thessalonique, le rôle et l’influence de la jeunesse dans les décisions politiques et le défi quotidien que ces systèmes peuvent représenter. 3 autres jeunes femmes actives dans la municipalité étaient également présentes pour partager leur expérience : Mary Drosopulos, formatrice de jeunes et consultante pour la municipalité, Chryssa Kopra, collaboratrice du bureau de planification de la municipalité dédié à la mise en oeuvre et au développement des projets sociaux, culturels et jeunesse, et Fenia Papakonstantinou, présidente de AID et représentante des activités éducatives de AID (aid.com.gr). Les participants ont ainsi pu poser toutes leurs questions à ces 4 jeunes femmes inspirantes. Ils ont quitté la municipalité avec une meilleure vision globale des différents modes d’actions que les jeunes peuvent concrètement appliquer dans leur propre commune.

La seconde moitié du groupe s’est rendue au centre socio-culturel de Sikies où les jeunes ont été accueillis par Eirini Kagiampini, présidente du centre et responsable des actions culturelles. Au centre, ils ont été invités à participer à 3 ateliers différents, un atelier d’art céramique, un atelier d’art décoratif et un atelier de recyclage artistique. Ces ateliers sont habituellement proposés aux personnes sans emploi du quartier et y participer était pour notre groupe de jeunes l’occasion d’expérimenter une forme originale de travail social, faisant appel à l’art et à la culture. Ils ont pu quitter le centre en gardant leur oeuvre en souvenir ! Leur matinée s’est achevée avec une visite guidée de l’ensemble du centre et des différents bâtiments qui le compose, dont une maison d’exposition et un centre de jeunes.

Le groupe entier a ensuite pu profiter d’un peu de temps libre au centre de Thessalonique, de quoi resserrer les liens du groupe, déjà très forts pour un troisième jour !

L’après-midi, les participants ont été accueillis par la Municipalité de Thessalonique où ils ont été rejoints par notre ami Aris, représentant de notre association hôte United Societies of Balkans ! Aris avait soigneusement organisé les deux rencontres de cette après-midi, deux personnes très influentes pour la jeunesse de Thessalonique : Babis Papaioannou, secrétaire général du département de l’apprentissage permanent et de la jeunesse au ministère de l’éducation de Grèce, et Lina Liakou, Vice Maire de Thessalonique. Ces derniers ont très gentiment accepté de se présenter auprès de nos jeunes européens et de leur parler de leurs travaux respectifs en faveur des jeunes grecs et Thessaloniciens et ont expliqué la politique jeunesse en Grèce et au sein de la ville, qui a d’ailleurs été élue Capitale Européenne de la Jeunesse en 2014.

Après avoir échangé avec les intervenants, tout le groupe a fini la journée dans un très joli restaurant grec typique. Plats traditionnels et rires ont ponctué cette journée riche en découvertes.

Plus que deux jours avant la fin de ce séminaire de jeunes et déjà des amitié se créent, et avec elles de belles collaborations et de futurs projets semés dans toute l’Europe !

Des pensées pleines d’espoir de Thessalonique,

Le Réseau Express Jeunes

       

Living in Europe Together – Jour 2

Nous revoici avec des nouvelles de notre Séminaire de Jeunes « Living in Europe Together », qui se déroule actuellement à Thessalonique, en Grèce. Le jour 2 est maintenant achevé et nous avons le sentiment d’avoir beaucoup appris des activités qui ont été présentées aux participants aujourd’hui.

Le jour a commencé avec une activité en plein air durant laquelle chaque participant s’est vu attribuer un personnage secret : personne sans abri, fille d’un ambassadeur, immigrant, réfugié… Alignés sur une ligne, ils ont tenté de se mettre dans la peau de leur personnage et d’imaginer sa vie, son parcours… après quoi les animateurs leur ont présenté une liste d’affirmations (principalement des privilèges). Pour chaque affirmation, les participants devaient avancer d’un pas s’ils jugeaient que leur personnage se trouvait concerné, mettant ainsi progressivement en évidence le fossé des inégalités entre chaque personnage. Cette expérience forte en prise de conscience a débouché sur un débat et une réflexion commune autour des libertés et des différences d’accès à certains droits civils et sociaux basiques.

La matinée s’est poursuivie par une chasse au trésor associant team-building et apprentissage des droits civils et sociaux, ainsi qu’une activité à l’intérieur sous forme de débat et ayant pour objectif d’introduire la notion de Dialogue Structuré.

Dans l’après-midi, les 5 membres de l’équipe d’animateurs ont partagé leur expérience de vie associative avec les participants (en petits groupes). Grace à cela, les jeunes ont pu découvrir des actions concrètes réalisées dans 5 pays différents (la Roumanie, l’Italie, les Pays-Bas, le Kosovo et l’Arménie), à des échelles différentes et concentrées sur des problèmes variés : minorités roms, réfugiés, jeunesse, discrimination… actions menées à l’aide d’outils également variés tels que l’éducation non-formelle, les soft-skills (compétences sociales et relationnelles), la promotion des droits civils et sociaux…

Le second jour de notre Séminaire de Jeunes s’est achevé une fois de plus par une soirée interculturelle, cette fois-ci sous les couleurs de l’Espagne, de la Grèce, de l’Italie et des Pays-Bas.

2 jours riches en apprentissages qui s’achèvent dans la curiosité, le respect mutuel et l’ouverture. Nous sommes impatients de continuer notre travail ! Demain sera un jour spécial puisque nous nous rendrons au centre-ville de Thessalonique pour des visites de terrain accompagnés de nos associations partenaires et amies. De belles découvertes nous attendent, alors, suivez-nous ! 😉

Pensées inclusives de Thessalonique,

Le Réseau Express Jeunes

       

Living in Europe Together – Jour 1

Aujourd’hui était le premier jour de notre Séminaire de Jeunes « Living in Europe Together: Our challenge » (Vivre Ensemble en Europe : notre défi), un jour ensoleillé, idéal pour apprendre à se connaitre.

Le matin était dédié aux présentations et aux activités de team-building. Première tâche indispensable : apprendre les noms de tout le monde ! Pour cela, les participants ont joué à un jeu consistant à associer le nom de chacun à un geste original, un bon moyen de rompre la glace !

L’équipe d’animateurs a ensuite présenté le programme de la semaine, magnifiquement illustré par Coline, notre reporter graphique pour la semaine. Les jeunes ont ensuite été invités à ajouter sur un arbre commun toutes leurs peurs, contributions et attentes pour la semaine à venir. Ils ont ensuite pu partager leurs appréhensions et leur enthousiasme avec les autres participants. Nous avons ensuite reçu l’agréable visite de nos amis de United Societies of Balkans, représentés par Aris qui nous a présenté l’association et ses activités. USB sera notre hôte à Thessalonique ! Le team-building a continué plus tard en petits groupes avec des activités basées sur l’éducation non-formelle telles que « 2 vérités, 1 mensonge » et « Mission Impossible ».

L’après-midi, le groupe est parti faire une randonnée un peu spéciale dans la forêt située près de l’hôtel. En pleine nature, les participants ont pris part à une nouvelle activité de team-building faisant appel au respect de l’autre, à la collaboration et à l’association d’idées. Tout cela en construisant également de nouvelles amitiés et de jolis souvenirs !

Pendant la dernière activité de la journée, les participants, réunis dans de petits groupes, ont eu l’occasion de présenter leur pays et de découvrir les pays de leurs camarades : il leur était demandé de présenter leur pays d’un point de vue social, politique, économique et culturel.

Le premier jour s’est terminé sur une note sucrée, salée et culturelle avec la première d’une série de trois soirées interculturelles durant lesquelles les participants pourront présenter de manière libre leur pays, leurs secrets amusants, leurs spécialités culinaires, leurs traditions : musique, nourriture, jeux, célébrités, histoire générale et histoires personnelles. Les premiers pays présentés auront été : le Kosovo, l’Azerbaïdjan, l’Arménie et la France.

Lors de cette première journée, les participants ont pu se rencontrer et découvrir les pays de chacun, leurs différences et leurs points en commun. Les prénoms ont été mémorisés, les spécialités culinaires dévorées et déjà, on peut sentir une atmosphère pleine d’énergie positive, propice à la collaboration.

Des sourires et des rayons de soleil de Thessalonique,

Le Réseau Express Jeunes

Le Réseau rencontre « no Walls – more Words »

Entre le 2 et le 4 mai, nous avons eu le plaisir d’accueillir à Strasbourg nos amis de l’association italienne IPA lors de l’une des étapes de leur Road Trip européen, une belle initiative jeunesse en deux roues intitulée « no Walls – more Words » (Pas de murs – Plus de mots).

IPA: Io Per l’Altro

IPA, ou « Io Per l’Altro », signifie Moi, pour l’Autre. Co-fondée par Marco Valerio Battaglia, Endrit Dodaj et Antonino Costanza, cette association réunit des volontaires et oeuvre pour la Jeunesse et plus particulièrement pour les enfants du Togo. Le siège de l’association se trouve à Ostia, large quartier de Rome, et ses locaux servent aussi de centre permettant aux jeunes de s’y retrouver, s’y rencontrer et de participer à divers formations.

4 bicyclettes et 1 800 kilomètres

Marco Valerio, Claudia, Simone et Gabriele ont quitté Ostia (Rome) le 25 avril pour partir à l’aventure… une aventure pleine de sens. Leur objectif : pédaler de Amsterdam à Rome et aller à la rencontre des jeunes habitants des villes de leurs étapes afin de discuter avec eux d’Europe, de frontières, d’intégration et d’opportunités…

Depuis leur ville Ostia (Rome), ils ont pris un avion pour Amsterdam d’où ils ont démarré leur itinéraire à vélo. Leur trajet traversera en tout 7 pays : les Pays Bas, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, la France, la Suisse et l’Italie. Parmi leurs étapes, quelques chapitres majeurs de l’Histoire de l’Europe tels que Maastricht, Schengen and Strasbourg

Par le biais de cette aventure, ils espèrent amorcer la réflexion des jeunes, les motiver à poursuivre et à réaliser leurs objectifs et promouvoir les valeurs d’hospitalité, de support mutuel et de dialogue multiculturel. Le project a été développé en suivant les objectifs de la Stratégie Europe 2020 du Programme Erasmus +. Il prend également part au Mouvement contre le Discours de Haine.

Le groupe ira dès son arrivée dans les écoles d’Italie pour parler de leur expérience. Ils devraient atteindre leur destination le 18 mai.

Etape majeure: Strasbourg, Capitale Européenne

Le 2 mai, nos 4 amis ont posé leurs sacs à dos à Strasbourg pour une étape spéciale ! Ici, ils sont restés quelques jours afin de rencontrer des jeunes locaux, des associations, et de visiter quelques uns des coins importants de la Capitale Européenne (Centre Européen de la Jeunesse, Parlement Européen…).

Ils ont eu l’occasion d’interviewer Emmeline et Margaux du bureau de coordination du Réseau Express Jeunes, ainsi que M. Menno ETTEMA, Coordinateur Européen du Mouvement contre le Discours de Haine. [Vidéo] Nous leur avons également présenté notre association membre,  l’Association l’Etage, ainsi que leurs jeunes avec qui ils ont pu échanger, discuter de leur initiative et de leurs objectifs mais surtout, des jeunes dont ils ont pu entendre et enregistrer les histoires. Nous étions très heureux de partager ces instants avec ces Cyclistes Inclusifs 😉

Chers amis, BON VOYAGE pour le reste de votre voyage !

Mise à jour : SONO ARRIVATI !

Après 25 jours et 1 800 km parcourus, nos amis sont enfin arrivés à Ostia 🙂
Nous sommes vraiment fiers et admiratifs de leur exploit ! BRAVO 😉