Session d’étude : ADV-ENT-ure!

Le Réseau Express Jeunes et Youth Social Rights Network étaient au Centre Européen de la Jeunesse de Strasbourg du 13 au 17 of Novembre afin d’organiser ensemble la session d’étude : “ADV-ENT-ure: Joint venture for ENTER ADVocacy!”. Financée par le Département Jeunesse du Conseil de l’Europe. La session d’étude aura réuni 28 jeunes venant de 19 pays différents !

L’objectif de la session d’étude était d’atteindre les conseils de jeunes et les associations jeunesse travaillant avec les décideurs locaux et nationaux et d’augmenter leur capacité d’action pour améliorer l’accès aux droits sociaux des jeunes et mettre en application la Recommendation ENTER.

Jour 1 – Apprendre à se connaître et construire une équipe

Durant le 1er jour, les participants ont pu découvrir le programme en détail et apprendre à se connaître. Grâce à des questions variés, ils ont pu se familiariser avec les objectifs de la session d’étude et  réfléchir ensemble sur des sujets pertinents à la semaine de travail tels que l’inclusion, les droits sociaux, le travail jeunesse et l’éducation non-formelle. Ils ont aussi eu l’opportunité de mettre des mots sur leurs appréhensions, attentes et contributions relatives au programme et aux 5 jours à venir. L’après-midi, le groupe a participé à différentes activités de Team Building dont une Mission Impossible, réalisée avec succès ! Plus tard, ils ont eu l’occasion de présenter leurs associations jeunesse et conseils de jeunes aux autres participants et en apprendre plus sur leurs camarades. La journée s’est ponctuée de la traditionnelle soirée inter-culturelle durant laquelle les 19 pays représentés ont été mis à l’honneur !

Jour 2 – ENTER Dignityland !

Le 2ème jour a débuté avec une partie du jeu ENTER Dignityland! Cet outil constitué d’un jeu de cartes a été développé par le secteur jeunesse du Conseil de l’Europe. Il a pour objectif d’éduquer les jeunes aux droits sociaux de manière ludique. Lors de cette partie, les participants ont pu se familiariser avec les différentes politiques de droits sociaux et s’essayer au processus de prise de décision politique. Après cette activité, les participants se sont divisés en groupe de nationalités afin de faire ensemble le portrait de leur réalités locales/nationales. Certains des problèmes mentionnés étaient communs à la majorité des pays représentés : l’emploi, les droits syndicaux, le mouvement de personnes, la non-discrimination, l’éducation, les conditions de travail et le droit de réunion. Pour chacun de ces domaines et droits, les participants ont ensuite échangé les bonnes pratiques mises en place dans leur pays respectif. Après cet échange, le groupe a reçu la visite de Rui GOMES, directeur de l’éducation et de la formation au département jeunesse du Conseil de l’Europe, venu présenter le Conseil de l’Europe et le projet ENTER. La journée s’est achevée sur une soirée Quizz d’introduction au Mouvement contre la haine.

Jour 3 – Participation, digital storytelling et conseil de jeunes

Le 3ème a débuté avec une introduction à l’Echelle de la Participation Citoyenne de Sherry R. Arnstein. A l’aide de cette illustration des 8 différents types de participation, les participants ont pu se faire une meilleure idée des différentes capacités d’action des conseils de jeunes en fonction de leur contexte local ou national. La deuxième activité de la journée a fait appel à la créativité et aux idées de nos participants. En petits groupes, ils ont pu réaliser de courtes vidéos sur l’accès aux Droits Sociaux des jeunes. L’après-midi, le groupe a reçu la visite du Conseil des Jeunes de Strasbourg. Les adolescents du conseil sont venus présenter leur travail à l’échelle locale et ont pu répondre aux questions des participants. Dans la soirée, tous les membres de la session d’étude sont allés dinner au centre ville de Strasbourg afin de découvrir ensemble les spécialités culinaires de l’Alsace.

Jour 4 – Le plaidoyer : agir maintenant !

La matinée du 4ème jour a permis aux participants d’en savoir plus sur les conseils de jeunes. Grâce à une discussion Fishbowl, ils ont réfléchi ensemble sur la définition d’un conseil de jeunes et ont partagé le fonctionnement de leurs conseils de jeunes locaux. Durant le reste de la journée, le travail du groupe s’est concentré sur le plaidoyer et les recours disponibles pour agir et réaliser leurs projets. L’équipe d’animateurs a tout d’abord présenter les différentes étapes de plaidoyer, donnant ainsi aux participants une meilleure idée des différents paramètres à prendre en compte lors de l’élaboration d’un plan d’action. Le groupe a ensuite reçu la visite de deux représentantes du Fonds Européen pour la Jeunesse venues leur expliquer comment soumettre une demande de subvention et financer leurs futurs projets jeunesse. Les participants ont fini leur journée en se répartissant dans 3 groupes de travail afin de commencer le développement de 3 outils destinés aux jeunes, aux conseils de jeunes et aux associations jeunesse.

Jour 5 – Trois outils pour améliorer l’accès aux Droits Sociaux

La session d’étude ADV-ENT-ure s’est achevée sur ce 5ème jour. Lors de ce dernier jour, les participants ont pu continuer le développement de leurs outils destinés à aider les conseils de jeunes et les associations jeunesse à soutenir leurs décideurs locaux et de les convaincre à mettre en application la Recommandation ENTER, augmentant ainsi l’accès des jeunes aux Droits Sociaux. Les trois outils développés étaient : une lettre ouverte, une version de la Recommandation ENTER plus accessible et adaptée aux jeunes et un outil en ligne d’évaluation destinée aux associations jeunesse et aux conseils de jeunes souhaitant mesurer leur travail en faveur de l’accessibilité des Droits Sociaux. Les participants ont présenté leurs outils aux autres groupes à la fin de la matinée. L’après-midi, le groupe est revenu sur la semaine écoulée lors d’une évaluation du travail accompli.

Nos jeunes participants continueront à travailler sur ces trois outils et les soumettrons au Conseil de l’Europe une fois terminés. Cette session d’étude était notre premier projet organisé en collaboration avec Youth Social Rights Network et nous sommes heureux d’avoir uni nos forces et d’avoir travaillé ensemble en faveur d’un meilleur accès aux Droits Sociaux pour les jeunes.

Album photo complet ici

Cette session d’étude a été financée par
le Départment Jeunesse du Conseil de l’Europe

Forum mondial de la démocratie 2017

« Le populisme en question(s) »

Du ! au 10 novembre, le Réseau Express Jeunes était au Conseil de l’Europe à l’occasion de la 6ème édition du Forum Mondial de la Démocratie qui avait pour thème « Le populisme en question(s) » !

Cet événement se déroule chaque année à Strasbourg (France) et est organisé par le Conseil de l’Europe en collaboration avec la Municipalité de Strasbourg, la Région Grand-Est et le Gouvernement français.

« L’objectif du Forum Mondial de la Démocratie 2017 est de mettre en lumière de nouvelles initiatives et approches qui renforcent les pratiques démocratiques et aident les partis politiques et les médias, ainsi que d’autres acteurs de la vie publique, à se rapprocher des citoyens, à faire des choix opportuns et à fonctionner d’une manière optimale dans le cadre de la démocratie du 21ème siècle. » (source : https://www.coe.int/fr/web/world-forum-democracy/home)

Pendant 3 jours, environ 2000 participants et 200 intervenants venant de 80 pays se sont réunis pour répondre au défi du populisme à travers le monde. Différentes sessions plénières se sont concentrées plus particulièrement sur le rôle des partis politiques et des médias et des « labs » ont explorés des initiatives pratiques mises en place dans certains pays.

Le Prix de l’Innovation démocratique du Conseil de l’Europe de cette année a été attribué au journal d’enquête russe « The Insider ».
« The Insider est un journal d’enquête qui cherche à informer ses lecteurs sur la situation politique, économique et sociale actuelle en Russie, tout en favorisant les valeurs démocratiques et en les éclairant sur les questions liées aux droits de l’homme et à la société civile. En outre, The Insider met en œuvre le projet « Antifake », dans le but de réfuter systématiquement les fausses nouvelles dans les médias russes et d’aider les lecteurs à distinguer les informations pertinentes des fausses nouvelles et de la propagande. » (source : https://www.coe.int/fr/web/world-forum-democracy/home)

Plus d’informations sur le Forum

Le Forum Mondial de la Démocratie se tiendra à nouveau en 2018 sur le thème de « La citoyenneté en mouvement ».

Proni : lutte contre l’extrémisme violent

Notre association membre Proni Center for Youth Development située en Bosnie-Herzégovine oeuvre actuellement contre l’extrémisme violent. Pour ce faire, Proni participe activement à une campagne intitulée CAT (Citizens against Terrorism) et vient de lancer une formation pour travailleur jeunesse : « Youth Workers countering the Violent Extremism« .

CAT (Citoyens contre terrorisme)

CAT (Citizens Against Terrorism) est un outil en ligne visant à promouvoir la lutte contre la radicalisation et les idéologies extrémistes. Cette campagne engage la jeunesse locale par le biais de différentes stratégies. Ses publics cibles sont: la jeunesse locale soumise au radicalisme et exposée aux discours de haine, la jeunesse d’après guerre provenant de différentes nations et religions, les médias et les citoyens.

La campagne fonctionne sous la forme d’une page Facebook par le biais de laquelle l’association diffuse des « memes » de C(H)ATs, invitant ainsi ses utilisateurs à faire entendre leur voix pour dénoncer le terrorisme et le radicalisme (en partageant ces memes) ! En plus de cette campagne, Proni organise des évènements promouvant le mouvement contre le terrorisme.

Cette année, Proni a déjà organisé quelques activités:

Block terrorism : Tournois de Beach Volleyball ayant réuni 20 équipes et un total de 250 participants (public inclu)
– Collecte de signature dans les rues : 450 signatures récoltées afin de faire du 24 mai la journée internationale de lutte contre le terrorisme. La pétition a ensuite été envoyée à l’ambassadeur de Proni en poste au sein des Nations Unies.

La Campagne CAT avait été présentée lors de notre activité de mise en réseau et de constitution de partenariats « Working Together for an Inclusive Europe » par Dejan Rađen, l’un de nos participants de Bosnie-Herzégovine.

Les travailleurs jeunesse contre l’extrémisme violent

Le projet Travailleurs jeunesse contre l’extrémisme violent a pour objectif de soutenir et d’augmenter les compétences et capacités d’action des travailleurs jeunesse et de leur donner de nouveaux outils pour reconnaitre, agir et alerter les comportements de radicalisation des jeunes dans le monde réel et digital.

Les travailleurs jeunesse peuvent avoir besoin de changer leur approche et d’adapter leurs connaissances lorsqu’ils travaillent avec des jeunes ayant été directement victime d’idéologies radicales et ayant des comportements d’extrémisme violent. Il existe un nouveau besoin de créer de nouveaux outils et d’utiliser de nouvelles méthodes : c’est de ce constat que l’initiative est née.

Pour réaliser leurs objectifs, Proni se concentrera sur 3 activités :

  1. Une formation avancée destinée à 30 travailleurs jeunesse : conflits et comportements violents, soutien psychologique aux individus, travail jeunesse dans la rue et sur le web.
  2. La création d’une plateforme en ligne permettant de collecter : des informations sur la radicalisation des jeunes et l’extrémisme violent, des examples positifs d’outils et de méthodes de travail jeunesse et d’autre informations pertinentes;
  3. La promotion du travail jeunesse et des travailleurs jeunesse en tant que partenaires des institutions locales et internationales faisant face aux problèmes de sécurité des individus, de radicalisation et de comportements d’extrémisme violent.

L’association Proni fera appel aux réseaux dont elle fait partie pour diffuser l’idée du projet Travailleurs jeunesse contre l’extrémisme violent et pour inviter plus de membres et d’associations à y prendre part.

Les activités du projet se dérouleront dans trois municipalités/villes du Nord-Est de la Bosnie-Herzégovine : Bijeljina, Brcko and Tuzla.

Pour en savoir plus sur Proni et ses projets, rendez-vous sur Proni.ba ou sur leur page Facebook.

Article rédigé avec la contribution de Dejan Rađen.

HOP : collecte de fonds pour un documentaire sur la migration

L’association HOP située à Ostia, en Italie, soutient la réalisation d’un documentaire sur la migration : « Earth and Skin ». A l’occasion d’une collecte de fonds, HOP a facilité une action ayant eu pour objectif de briser les stéréotypes en invitant l’audience à participer à des jeux interactifs. L’évènement avait lieu au Théâtre du Lido (Ostia), le 27 octobre.

« Earth and Skin »

Un homme ayant quitté son pays peut-il se sentir appartenir à une nouvelle terre, étrangère ?

En quête de la réponse à cette question, deux documentaristes se sont rendus à Sant’Alessio in Aspromonte, en Calabre. Là, ils se sont trouvés dans une réalité suspendue dans le temps, plongés dans les usages et coutumes typiques de la tradition Calabraise et de celle des nouveaux arrivants, vivant eux-aussi dans leur tradition, loin de leur terre.

Sant’Alessio est un village presque inhabité : approximativement 150 habitants, parmi lesquels 35 sont migrants. Afin de faire face au problème de dépeuplement qui frappe l’Italie, la municipalité de Sant’Alessio a lancé un projet SPRAR en coopération avec COOPSIA, projet grâce auquel le pays est devenu un second centre d’accueil des migrants. Quelques unes des maisons abandonnées de Sant’Alessio sont devenues des foyer pour les bénéficiaires du projet SPRAR, promouvant par la même occasion le développement de la micro-économie du pays.

Cependant, notre question reste sans réponse. Une coexistence, pas toujours choisie, peut-elle être libre, spontanée et joviale ?

Les habitants natifs et migrants peuvent-ils se sentir chez eux dans un endroit où coexistent de multiples traditions et une nouvelle culture ?

Briser les Stéréotypes

HOP a donc décidé de soutenir la réalisation d’un documentaire qui rend compte de ce microcosme, de cette dynamique interne, mais surtout des difficultés que l’on rencontre lorsque qu’on quitte une terre pour en rejoindre une autre, une nouvelle terre qui nous accueille les bras ouverts en tant qu’individus mais avant tout, en tant qu’être humain.

Pour HOP, cet évènement de collecte de fonds représentait une belle opportunité d’inviter les spectateurs à participer à des jeux de role et de briser les stéréotypes en utilisant l’éducation non-formelle à des fins créatifs. Cette activité a contribué à faire comprendre aux spectateurs l’idée à l’origine du projet. Ils y ont participé avec beaucoup d’enthousiasme et en sont sortis avec beaucoup de questions.

Les jeux étaient proposés par Gaia et Andrea de l’association HOP.

Activités proposées lors de la soirée :

• Exposition de photographies de Sant’Alessio et de ses habitants accompagnées d’une interview audio des opérateurs SPRAR

• Visualisation de la bande-annonce du documentaire

• Jeux de rôles non-formels en relation avec le thème du documentaire animés par HOP @humanityoverpeople

• Récolte de dons destinés à la réalisation du documentaire

Auteure : Valentina Auliso

Rapports graphiques « TOG(AE)THER EUROPE »

ILS SONT LA !

Le rapport graphique de notre dernière activité « Shaping Europe Together » est disponible ! Il a été conçu par Coline Robin, facilitatrice graphique, qui a suivi et dessiné nos activités tout au long de l’année. Cette troisième activité boucle ainsi le programme annuel « Tog(AE)ther Europe ». Bonne lecture !

Vous pouvez également lire ici les rapports réalisés lors de nos dernières activités : le séminaire de jeunes « Living in Europe Together, our challenge!« , et l’activité de construction de partenariats « Working together for an inclusive Europe« .

 

Ce programme annuel a été soutenu par :

 

Soutenez le Réseau Express Jeunes sur Lilo !

Chères associations membres, chers amis, nous avons besoin de vous ! Et nous avons une superbe nouvelle : vous pouvez désormais nous soutenir grâce à vos clics !

Le Réseau Express Jeunes organise depuis 1993 des formations, des visites d’étude, des échanges de jeunes et une multitude de projets locaux, transfrontaliers et européens destinés aux jeunes ayant moins d’opportunités et aux travailleurs sociaux/jeunesse. Dans quelques mois, le Réseau Express Jeunes célébrera 25 ans d’expérience en la matière, 25 ans d’échanges inter-culturels et de collaboration européenne !

Nous aimerions faire de cette année une année mémorable, marquée par des vidéos de témoignages et de souvenirs, des événements et de jolis projets !

Pour ce faire, nous avons décidé de lancer notre première campagne de financement participatif. Nous avons choisi Lilo.

Lilo c’est quoi ?

30 euros. On peut faire beaucoup avec 30 euros. Cela peut représenter quelques repas, une nuit dans une auberge, un ticket de train dans certains pays, une adhésion annuelle à une association, un don peut-être… Et si nous vous disions que cette somme représente également en moyenne le montant que vous générez chaque année, uniquement grâce à vos recherches internet…

Lilo a été créé pour utiliser ces 30 euros à des fins utiles. Il s’agit en fait d’un moteur de recherche alternatif qui vous permettra de directement participer au financement de l’association de votre choix par le biais de vos recherches internet.

source : https://www.lilo.org/en/

Lilo, comment ça marche ?

Lilo se télécharge et s’installe sur son navigateur. Il devient alors le moteur de recherche par défaut. Mais, comment nos recherches se transforment-elles en argent ?

Pour simplifier : chaque recherche effectuée sur Lilo se transforme en « goutte d’eau ». Les gouttes d’eaux s’accumulent sur le coin droit de votre moteur de recherche. Lorsque vous souhaitez en faire don (50 gouttes minimum pour votre premier don), rendez-vous sur la campagne de votre choix et donnez vos gouttes. L’argent est quant à lui généré grâce aux publicités et suggestions qui vous seront présentées sur vos résultats.

Vidéo explicative

Donner mes gouttes au Réseau Express Jeunes

Notre campagne Lilo est désormais en ligne ! Pour donner ses gouttes, rien de plus simple :

STEP 1 : Installez Lilo et faites-en votre moteur de recherche par défaut.

STEP 2 : Surfez sur internet, comme à votre habitude. Vos recherches se transforment en gouttes d’eau et votre réserve grandit, petit à petit !

STEP 3 : Lorsque vous aurez atteint les 50 gouttes ou plus (minimum requis pour faire un don), rendez-vous sur notre page de campagne.

STEP 4 : Sélectionnez le nombre de gouttes que vous souhaitez donner en déplaçant le curseur. Cliquez sur le bouton OK ! Et voilà : vos gouttes sont désormais ajoutées au compteur du Réseau Express Jeunes ! 😉

STEP 5 : Partagez. Partagez ! PARTAGEZ ! Parlez-en autour de vous, informez vos amis, envoyez des emails, partagez la campagne sur les réseaux sociaux !

 

Vous pouvez faire le plein de gouttes dès à présent ! L’équipe de coordination du Réseau utilise Lilo depuis 7 mois et notre premier don s’élève à 2080 gouttes ! Pourrez-vous battre ce record ? 😀

“Vos recherches ont du pouvoir !”
– Lilo

 

Shaping Europe Together – Jour 4

young europeans working together

Aujourd’hui s’achève notre séminaire de jeunes « Shaping Europe Together! » sur une journée consacrée à la réalisation de l’objectif principal de notre programme annuel : le dialogue structuré Tog(AE)ther Europe: Living, Working and Shaping together“.

Nos participants ont rencontré aujourd’hui nos décideurs locaux invités et leur présenter leurs idées de plaidoyer et de lobbying en faveur de l’inclusion des jeunes. Durant la matinée, ils ont pu finaliser en groupe leur proposition autour de 5 thèmes différents : l’éducation et la formation, l’emploi, l’inclusion sociale/la discrimination, les opportunités de participation, et enfin, le travail jeunesse et l’éducation non-formelle

Le face-à-face avec les décideurs locaux s’est fait sous forme de World Café et nos 4 experts ont pu écouter avec attention les recommendations faites par nos jeunes, pour l’inclusion des jeunes. Ils ont pu leur donner leurs avis et suggestions sur ces projets. Nous remercions encore une fois nos invités de cette après-midi pour leur présence : Abdelkarim Ramdane, Conseiller Municipal délégué et Eurométropolitain de Strasbourg, Marie-Julie Fayard, assistante de la Députée Européenne Anne Sander, Nerea Santisteban Lorences, élue à la municipalité d’Oviedo (Espagne), et Pedro Serra, élu à la municipalité de Cascais (Portugal).

Pour la dernière partie de la journée, nos participants se sont penchés sur l’évaluation de la journée et des rencontres avec les décideurs, de ces 4 derniers jours et du programme annuel global.

Cette semaine est désormais terminée et notre projet annuel “Tog(AE)ther Europe: Living, Working and Shaping Europe together!” a permis à nos participants de faire entendre leur voix et de s’exprimer sur les défis auxquels ils font face chaque jour dans leurs pays. Ces 4 jours de travail ont une nouvelle fois été illustrés par Coline Robin, reporter graphique, qui réalisera dans les prochaines semaines un rapport pédagogique grâce aux informations récoltées durant le séminaire.

Notre prochaine activité de l’année sera la Session d’Etude “ADV-ENT-ure!” organisée conjointement entre le Réseau Express Jeunes et Youth Social Rights Network. Il se tiendra en novembre, à Strasbourg.

Ce projet est soutenu par :

 

Shaping Europe Together – Jour 3

young people from Europe

Le troisième jour de notre séminaire de jeunes est déjà terminé ! Grâce à l’intervention de nos invités et à nos visites organisées, nos participants ont aujourd’hui découvert des institutions, des organismes de support financier et des initiatives locales, nationales et européennes.

Les participants ont débuté la journée en découvrant des techniques de Plaidoyer et de Lobbying. En groupes, ils ont travaillé sur les thèmes de la recommandation ENTER identifiés la veille lors des profils de pays. Les jeunes travailleront donc durant ces deux derniers jours sur : l’éducation et la formation, l’emploi, l’inclusion sociale/la discrimination, les opportunités de participation, le travail jeunesse et l’éducation non-formelle.

Ainsi, chaque groupe a imaginé une campagne de plaidoyer ou de lobbying afin de promouvoir/de dénoncer leur sujet choisi. Les idées étaient diverses : des vidéos, des pétitions, des « elevator pitch », des rencontres avec le décideur politique…

Après cet exercice collaboratif, nous avons eu le plaisir d’accueillir 3 invités, présents pour nous présenter différentes structures et initiatives européennes :

  • une représentante du Fonds Européen pour la Jeunesse, venue présenter l’établissement à nos participants. Le Fonds Européen pour la Jeunesse soutient d’ailleurs le Réseau Express Jeunes dans son programme annuel “Tog(AE)ther Europe”, dont ce séminaire et la dernière activité. Il était très intéressant pour le groupe de découvrir les différentes opportunités de financement disponibles pour l’implémentation de projets européens;
  • Hervé Moritz, Président des Jeunes européens France, venu présenter la European Youth Convention, un évènement européen réunissant chaque année plus de 100 représentants d’organisations jeunesse venant de 38 pays différents pour élaborer ensemble une convention européenne;
  • Nafsika Vrettaki, membre du CA du Forum Européen de la Jeunesse, venue parler des conseils de jeunes en Europe et partager avec le groupe ses connaissances sur le Forum Européen de la Jeunesse et son fonctionnement.

Après le repas, le groupe s’est séparé en deux pour partir en visite locale. L’un des groupes s’est rendu au Parlement Européen où il a pu découvrir l’Institution. L’autre a eu l’opportunité de découvrir les « Semaines pour l’égalité contre les discriminations« , un évènement désormais annuel organisé par la ville de Strasbourg et qui propose durant 1 mois des ateliers de découverte des différents types de discrimination destinés aux écoles.

La soirée s’est déroulée dans le centre historique de Strasbourg où les 45 participants ont pu découvrir la gastronomie traditionnelle de l’Alsace.

Ce projet est soutenu par :

 

Shaping Europe Together – Jour 2

team building activity young Europeans

Pendant le jour 2, nos participants ont eu l’opportunité de faire un premier pas vers notre objectif final : rencontrer des décideurs politiques et leur présenter des suggestions et des recommandations, faites par et pour les jeunes.

La matinée était dédiée à la recommandation ENTER et au travail jeunesse. Notre équipe de facilitateurs a proposé aux participants un jeu de simulation sur l’accès aux droits sociaux et le processus de décision d’un conseil. Le temps d’une activité, ils ont porté la casquette de membre d’un conseil et ont dû décider de la répartition d’un budget donné vers différents axes d’action. Chacun des « conseils » ayant un budget différent, l’exercice demandait de surmonter des dilemmes, d’élaborer des stratégies et de raisonner et réfléchir ensemble à la solution la plus juste : quel problème privilégier ? Quel problème mettre de côté ? Comment se mettre d’accord sur une décision ? Le résultat est-il juste ?

Le groupe a ensuite accueilli Alice Barbieri, membre du Conseil Consultatif du Conseil de l’Europe en charge du secteur Jeunesse. Elle a pu faire profiter de son expertise de la recommandation ENTER aux participants et leur a parlé des possibilités d’implication des jeunes au sein du Conseil de l’Europe. Les jeunes ont également eu l’occasion de poser toutes leurs questions et d’en apprendre plus sur les différentes façons de disséminer la recommandation ENTER au niveau local.

Durant l’après-midi, les participants ont constitué des petits groupes de nationalités et ont pu présenter aux autres la situation de leur pays. Grâce à cet échange d’information et de bonnes pratiques, les jeunes ont pu se faire une meilleure idée des réalités, distinctes ou communes, du territoire européen. Ils ont terminé la session avec une représentation plus claire des problèmes qui touchent actuellement les Européens, mais aussi, de réelles solutions déjà mises en place dans certains pays.

La dernière session du jour était consacrée aux étiquettes et aux stéréotypes. Lors d’une promenade aux abords du Centre, les participants ont discuté les uns avec les autres tout en portant sur leur front une nouvelle identité : sans-abri, président, alcoolique… Comment les autres intéragissent-ils avec moi ? Pourquoi leur comportement est-il différent maintenant ? Comment cela m’affecte-t-il ?..

Le deuxième jour s’est terminé par une soirée libre au coeur de Strasbourg, de quoi découvrir la ville et tisser des liens au travers des frontières !

Ce projet est soutenu par :

 

Shaping Europe Together – Jour 1

No Hate Speech Movement Strasbourg

Le Réseau Express Jeunes accueille cette semaine un groupe de 45 européens au sein du Centre Européen de la Jeunesse à l’occasion de la dernière activité de son plan annuel: le séminaire de jeunes « Shaping Europe Together! ».

Ce séminaire marque la fin du projet annuel « Tog(AE)ther Europe« . Pendant les 4 prochains jours, nos participants travailleront ensemble au développement de solutions pour l’inclusion des jeunes et l’accès aux droits sociaux. Ils auront l’opportunité de proposer ces idées à différents décideurs politiques qu’ils rencontreront à l’issue de ces 4 jours. Une de leurs tâches sera également l’évaluation de l’impact des activités de l’année sur nos participants et nos organisations partenaires.

Le séminaire a débuté ce lundi par une journée dédiée aux présentations. L’équipe de facilitateurs a introduit le projet sous tous ses aspects : le Réseau Express Jeunes et ses valeurs, le séminaire « Shaping Europe Together! » et ses objectifs, le programme annuel et les deux activités précédentes ainsi que le programme des 4 jours à venir.

Ensemble, ils ont participé à différentes activités pour apprendre à se connaître, rompre la glace et développer une dynamique de groupe. Ils ont pu « secouer » leur prénom, écrire leurs impressions, mimer leur date d’anniversaire, gravir des toiles d’araignées et accomplir l' »Impossible » !

 

L’après-midi était dédié aux deux activités précédentes : « Living Together: our challenge! » et « Working Together for an Inclusive Europe« . Parmi l’ensemble des participants, une dizaine de jeunes avait déjà participé à l’une des activités passées. Ceux-ci ont été invités à raconter leur expérience et à expliquer aux autres participants l’objectif et les résultats des deux séminaires. Certains d’entre eux avaient également de bonnes nouvelles à annoncer et ont pu parler des projets locaux implémentés ces derniers mois.

La journée s’est achevée sur la traditionnelle soirée inter-culturelle du Réseau. Du Portugal à la Russie, le groupe a pu découvrir les spécialités de ses voisins européens !

Ce projet est soutenu par :