All inclusive 1, Georgie : un échange de jeunes ArtSI

Du 20 au 29 Juillet 2018, à Rustavi (Géorgie), a eu lieu « All Inclusive 1 », le premier échange de jeunes de notre programme annuel « ArtSI: L’art de l’inclusion sociale« . Cette activité est la première activité découlant de notre formation des formateurs « The Art of Togetherness », qui a eu lieu en mai 2018 à Strasbourg.

« All Inclusive 1 » a réuni la jeunesse active de 6 pays : l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Russie et la Turquie. 7 de nos organisations membres ont participé et invité leurs jeunes à cet échange. 23 participants ont partagé ensemble cette expérience. Pendant 9 jours, ils ont pu participer à des sessions et des ateliers sur des sujets tels que : l’apprentissage interculturel, les stéréotypes, le mouvement contre les discours de haine, les conflits et la consolidation de paix.

Au cours des neuf jours d’activité, les participants ont également appris à utiliser les arts pour transmettre des messages à la société, promouvoir la consolidation de paix et déconstruire les stéréotypes, entre autres pratiques. Lors de l’échange de jeunes, les participants ont également eu l’occasion de réfléchir à la manière d’adapter ces outils et de les mettre en œuvre au niveau local dans le cadre de leur travail avec les jeunes.

Cet événement a également permis de promouvoir l’apprentissage interculturel et la communication. Pendant l’une des sessions, les participants ont eu la chance de rencontrer des travailleurs jeunesse issus d’un autre projet. Ils ont aussi eu la possibilité de rencontrer des habitants de Rustavi. Et bien sûr, il y avait un temps pour découvrir, comprendre et goûter à la culture géorgienne de Tbilissi. Ce fut une merveilleuse expérience car, comme on le dit : « Il vaut mieux le voir une fois plutôt que de l’entendre des centaines de fois« .

Le rassemblement est désormais terminé mais les participants étaient passionnés de développer de nouvelles actions. Ils étaient prêts à agir par eux-même. Ainsi, à l’avenir, nous resterons tous en contact et verrons fleurir les projets des uns et des autres au niveau local et régional.

Organisations partenaires : Common Sense Youth Organization, Falcogroup, Federation of Youth Clubs of Armenia, Institute for Democratic Changes, League of Youth Voluntary Services, New Faces, and Youth for Understanding.

 

– Par Mirismayil Rzayev

Projet soutenu par le Fonds Européen pour la Jeunesse du Conseil de l’Europe.

Digitalise it – Stage de formation sur le digital storytelling

Notre aventure numérique « DIGITALISE IT » (Partenariat stratégique KA2 – Échange de bonnes pratiques) a continué son chemin début juillet avec la venue à Strasbourg de 11 jeunes issus de 6 pays différents. Pendant 10 jours, ils ont appris ensemble à utiliser le digital storytelling (narration numérique). Ils ont achevé cette semaine intense en racontant leur propre histoire.

Le stage de formation « Digitalise it » était la deuxième activité du projet à long terme du même nom. Une première formation, destinée aux travailleurs jeunesse, avait eu lieu en avril. Elle avait pour objectif de permettre aux travailleurs jeunesse de se familiariser avec les outils et les méthodes de storytelling numérique afin de les mettre en œuvre dans des projets de jeunes développés au niveau local.

Cette fois adressé à Jeunes, ce nouveau stage visait à :

– Créer un espace sécurisant pour les jeunes ayant moins d’opportunités afin qu’ils puissent réfléchir sur leur propre histoire, se former aux techniques de storytelling et à l’usage des médias. Il s’agissait également de leur donner les moyens de montrer leur potentiel;
– Informer les jeunes ayant moins d’opportunités sur leurs droits, en leur donnant les moyens de défendre ces droits et en les aidant à trouver la motivation nécessaire pour changer; « 

Notre expert – également réalisateur et coach – Leo Zbanke a transmis aux participants les outils et les techniques nécessaires pour composer, écrire, enregistrer et filmer une histoire de leur choix, inspirée par leurs propres expériences de vie. A travers la formation, les participants ont pu découvrir : la définition et les théories du storytelling classique, le storytelling digital (photo, audio et vidéo), l’écriture de scénarios, le storyboard, le tournage et le montage. Ils ont également eu l’occasion de faire l’expérience du storytelling VR (réalité virtuelle) pendant une journée entière : théorie, tournage, montage et visionnage de leurs propres histoires de réalité virtuelle!

« DIGITALISE IT! » se poursuivra jusqu’en 2019 avec une réunion d’évaluation de mi-parcours réunissant les organisations partenaires et 3 visites d’étude sur l’apprentissage par les pairs pour observer et apprendre de la mise en œuvre de certaines des pratiques acquises pendant le projet!

Partenaires : Active Bulgarian Society (Bulgaria), Youth Express Network (France), United Societies of Balkans (Greece), Affabulazione Associazione Culturale (Italy), The Exchangeables (The Netherlands), Youropia (Spain)

Ce projet est soutenu par

 

Action Day #6 : Logement

Nous continuons la célébration de nos 25 ans, et mettons à l’honneur une sixième Recommandation ENTER, celle visant à faciliter l’accès au logement des jeunes.

L’une de nos associations membres françaises, l’Association l’Etage, travaille chaque jour à l’accompagnement des jeunes de moins de 25 ans en grande difficulté. L’accès au logement est l’une de leurs actions principales.

Strasbourg, FRANCE – Association membre

L’Etage, club de jeunes

Depuis plus de 30 ans, l’Étage club de jeunes accompagne un public de jeunes en grande difficulté par le biais de différents pôles d’actions : accueil de jour, restaurant, domiciliation postale, accès aux soins, appui à la parentalité, accompagnement personnalisé…

La cafétéria ouverte toute la journée et le restaurant social ouvert midi et soir permettent à l’association d’établir et de maintenir le contact avec une population de jeunes adultes en situation de rupture, souvent sans domicile fixe. Chaque année, un millier de personnes s’adresse aux services de l’Etage.

Depuis 15 ans, l’association a élargi ses services à de nouveaux publics tels que les familles et les personnes isolées de tout âge, mais les jeunes adultes restent son public principal.

L’accès au logement, des chiffres

Chaque année, l’Etage propose différents dispositifs :

  • 10 places de stabilisation : Le dispositif propose un accompagnement social permettant aux personnes éloignées de l’insertion de se stabiliser et de favoriser leur orientation ultérieure vers des structures adaptées à leur situation;
  • 29 places en Centre d’Hébergement et de Réinsertion sociale;
  • 50 places d’intermédiation locative (lobel) : Avec ce dispositif, l’Étage contribue à apporter des garanties au propriétaire, permettant ainsi l’accès à une location stable pour les jeunes en difficultés;
  • 70 places du Programme Européen de Réinstallation des réfugiés : Ce dispositif s’inscrit dans l’engagement du gouvernement Français en 2015 à accueillir 10 000 personnes réfugiées.

L’association l’Étage intervient également, depuis décembre 2013, auprès de familles dites à droits incomplets. Le Pôle Hébergement des Familles (PHF) s’est considérablement développé depuis cette date. Leur agrément leur permet d’héberger et d’accompagner 518 personnes, parmi lesquelles une majorité sont des enfants.

Le public de l’accueil de jour

Le Lézard au soleil, une vente d’oeuvres au service des associations

L’Association l’Étage organise une fois par an l’événement « Lézard au soleil », une vente d’oeuvres au profit d’une association, différente chaque année. Dès 9h30, le 30 juin prochain, 60 artistes peindront sur les quais, à Strasbourg. Leurs tableaux seront vendus aux enchères à 17 heures.

Les recettes de cette 22e édition du Lézard au Soleil seront versées à un collectif d’associations de particuliers qui hébergent et accompagnent des réfugiés de Syrie et d’Irak pour faciliter leur intégration en France. Animations musicales, buvette, petite restauration accompagneront cette journée. Lien de l’évènement sur l’image!

Sources

The Art of Togetherness – Jours 4 & 5

Notre stage de formation “The Art of Togetherness”continue à Strasbourg ! Il réunira 25 travailleur·euse·s sociales et jeunesse jusqu’au 17 mai, pour 7 jours de formation sur l’Art de l’Inclusion Sociale.

JOUR 4

Inclusion Sociale

Le 4ème jour de la formation de formateur·trice a commencé par une activité sur l’inclusion sociale. Le groupe a fait l’expérience de l’exclusion basée sur des critères visibles par le biais d’une activité d’éducation non-formelle. Ils·elles ont pu analyser ensemble leurs réactions individuelles et communes. Les participant·e·s ont réfléchi aux différences entre les notions d’Exclusion, de Ségrégation, d’Intégration et d’Inclusion. Ils·elles ont également réfléchi aux différents moyens possibles de développer un projet inclusif.

Gestion de projet

La session suivante concernait la gestion de projet. Le groupe a réfléchi à la meilleure façon de développer un projet, et l’équipe leur a présenté différentes théories de gestion de projet telles que l’arbre de Causes-Problèmes-Effets, le cycle de vie d’un projet et la triple contrainte, ainsi que les 4 étapes de la gestion de projet (but, objectifs, activités, impacts).

Visite de terrain

Le group de participant·e·s a ensuite eu l’opportunité de partir en visite de terrain au sein de « Libre Objet« , une association à but non lucratif fondée à Strasbourg. Les participant·e·s ont pu visiter le point de vente et l’atelier de couture/menuiserie de l’association. Le groupe a été guidé par un membre de l’association qui leur a expliqué les valeurs et le but de l’association. Née d’un projet de réhabilitation des personnes sorties de prison, son activité consiste aujourd’hui à permettre la réinsertion des personnes en difficultés. Ceux·celles-ci sont employé·e·s à la création d’objets à base de matériaux et d’objets recyclés/hors d’usage. Economique, écologique et sociale, la visite de cette association a permis de donner au participant·e·s un bel example de l’usage de l’art à des fins sociales.

Jour 5

Être un formateur et cas pratiques

Qu’est ce qui fait une équipe de facilitateur·trice·s ? Le groupe a été invité à réfléchir sur les connaissances, attitudes, compétences et valeurs qui font un·e bon·ne facilitateur·trice. Ils·Elles ont ensuite travaillé sur des cas pratiques pour lesquels ils·elles devaient identifier des solutions pour 5 différentes situations compliquées : que faire si un facilitateur tombe malade, ou si un·e participant·e arrive souvent en retard à une session… La session s’est achevée par un partage d’outils de prévention de risques.

Evaluation, structure de programme et plan de sessions

La session suivante concernait l’Evaluation. Les participant·e·s ont alors pu discuter ensemble de ce qui contribue à rendre une session d’évaluation pertinente. Ils·elles ont également vu différents types d’évaluations. Ensemble, ils·elles ont exploré le processus d’évaluation : préparation, conception, récolte d’informations, évaluation et conclusion, expression des résultats et interprétations. Le groupe s’est ensuite familiarisé avec la structure d’un programme et les différentes phases d’un projet, de la session d’accueil à la soirée d’adieux. Ils·elles ont terminé la session par une description du plan de session, son objectif et les informations qu’il est important d’y faire figurer.

Phase de pratique : préparation

Le jour 5 s’est terminé par le lancement de la phase de pratique ! Les participant·e·s ont été divisé·e·s en 3 groupes au sein duquel des duos/trios ont également été formés. En duo/trio, ils·elles ont débuté les préparations des sessions qu’ils·elles animeront le lendemain. L’exercice se portera sur 4 types de sessions : Apprendre à se connaitre, Team building, Inclusion sociale/accès aux droits sociaux, Evaluation. Le reste de l’après-midi et de la soirée était consacré à la préparation des sessions !

Projet soutenu par le Fonds Européen pour la Jeunesse du Conseil de l’Europe.

The Art of Togetherness – Jour 3

Notre formation de formateur·trice·s « The Art of Togetherness » se poursuit ! Pendant le troisième jour, les participant·e·s ont découvert les institutions européennes, l’écoute active, le debriefing, le feedback et certaines méthodologies utiles ! Elles·ils ont ensuite eu l’opportunité de proposer quelques ateliers artistiques à leur camarades pour une première séance de mise en pratique !

Institutions européennes et écoute active

Le jour 3 a débuté par la présentation du Conseil de l’Europe et d’un outil souvent utilisé lors de nos projets : la Recommendation ENTER. Les participant·e·s ont ensuite pu participer à deux activités d’écoute active. Dans la première, ils·elles devaient communiquer sans se voir, assis dos à dos ! Pour la seconde, ils devaient raconter une histoire à un interlocuteur distrait et peu attentif. Ces exercices leur ont permis de se rendre compte de l’importance du language corporel, de la communication non-verbale, des feedbacks, de l’adaptation et de rester ouvert d’esprit.

Debriefing, feedback & méthodologie

La seconde partie de la journée a servi à en apprendre d’avantage sur le debriefing, le feedback et différentes méthodes et méthodologies utiles. Les participant·e·s ont découvert les 6 étapes du debriefing ainsi que différentes techniques possible pour le réaliser. Elles·ils ont également parlé et réfléchi ensemble sur l’importance du feedback et ont donné/reçu différents exemples de techniques de feedback telles que le feedback en sandwich ou le feedback de comportement.

Pratique

La journée s’est achevée sur une phase de pratique. Les participant·e·s ont été invité·e·s à faciliter eux·elles-même leurs propres ateliers artistiques ! 4 ateliers ont été proposés : danse grecque, digital storytelling, comic strip et forum theatre. Après avoir préparé leur session, les facilitateur·trice·s ont animé leur propre atelier, mettant ainsi en pratique les techniques de debriefing et feedback apprises plus tôt. Les résultats des ateliers ont été présentés durant la soirée

Projet soutenu par le Fonds Européen pour la Jeunesse du Conseil de l’Europe

The Art of Togetherness – Jour 2

Le deuxième jour de la formation de formateur·trice·s « The Art of Togetherness » est désormais terminé ! Cette journée était dédiée à l’apprentissage, à l’inclusion sociale et aux organisations Européennes !

Apprentissage et travail jeunesse

Le jour a débuté par une session sur l’apprentissage et le travail jeunesse. L’objectif de cette session était de réfléchir aux concepts d’éducation formelle, non-formelle, informelle. Les participant·e·s ont ensuite pu faire le lien entre ces concepts et le travail jeunesse et comprendre de quelle façon chacune de ces éducations peut servir ou représenter des défis dans le cadre travail jeunesse.

Apprendre à apprendre

Pendant la seconde partie de la matinée, le groupe de travailleur·euse·s jeunesse a pu expérimenter différentes façons d’apprendre par le biais de deux activités. La première consistait en une chorégraphie qu’il leur fallait apprendre ensemble, et la seconde en une technique japonaise servant à plier les t-shirt, à apprendre individuellement cette fois. Ces deux activités auront permis au groupe d’expérimenter différentes formes d’apprentissage : apprendre « par coeur », apprendre en groupe, désapprendre, apprendre par l’écoute, l’apprentissage par les pairs, l’apprentissage individuel, visuel, individuel…

Inclusion sociale et vivre ensemble

Durant l’après-midi, le groupe a participé à un jeu de simulation appelé « Scramble for Wealth and Power ». Divisés en trois groupes de différentes classes socio-économiques, les participant·e·s ont du imaginer et voter des solutions communes afin de réussir à distribuer leurs richesses et ainsi réduire le fossé qui les séparait. Cette activité leur a permis de développer leur communication, de s’essayer à la négociation, de débattre et de réfléchir aux solutions les plus justes.

Découverte des organisations européennes partenaires

Le jour s’est fini sur une foire aux ONG durant laquelle les participant·e·s ont pu découvrir les organisations des autres participant·e·s et présenter la leur. Cette soirée aura permis au groupe d’en apprendre d’avantage sur leurs voisins européens, leur réalités, et aussi, nous l’espérons, de créer de nombreux nouveaux partenariats européens !

Project soutenu par le Fonds Européen pour la Jeunesse du Conseil de l’Europe

 

The Art of Togetherness – Jour 1

Notre formation de formateurs·rices “The Art of Togetherness” a officiellement commencé ! Pendant 7 jours, 25 travailleurs·euses jeunesse/sociaux seront réuni·e·s au Centre Européen pour la Jeunesse de Strasbourg.

Cette formation de formateurs est la première activité du programme annuel “ArtSI: The Art of Social Inclusion“. Les objectifs du programme sont les suivants :

  • développer les compétences des travailleurs·euses jeunesse, facilitateurs·rices et des travailleurs·euses sociaux·ales, en facilitation d’activités locales et européennes
  • comprendre le processus de l’inclusion sociale
  • essayer et expérimenter différents outils et différentes méthodes de travail favorisant l’inclusion sociale
  • accompagner et valoriser les actions des jeunes au niveau local
  • Apprendre/devenir inclusif et actif

Durant cette semaine de travail, les participant·e·s auront l’occasion d’explorer différentes façons et bonnes pratiques aidant à redonner confiance aux jeunes et à agir en faveur de l’inclusion sociale.

Apprendre et pratiquer

Le programme explorera différents aspects du travail jeunesse. Durant les premiers jours, les participant·e·s travailleront et réfléchiront ensemble sur différentes théories, valeurs et outils tel.le.s que : l’éducation non-formelle, l’inclusion sociale, l’écoute active et autres techniques et méthodologies de facilitation. Une phase de pratique leur permettra ensuite d’utiliser les compétences et connaissances acquises par le biais d’activités artistiques. A la fin de la semaine, les participant·e·s planifieront ensemble les prochaines activités du programme annuel : 3 échanges de jeunes qui auront lieu pendant l’été.

Jour 1

Ouverture et introduction au projet

Le premier jour de la formation avait pour objectif de donner l’opportunité aux participant·e·s de faire connaissance et de connaître le projet plus en détail. Le matin, les participant·e·s ont pu réfléchir sur les objectifs du projet, leurs attentes et leurs contributions. Elles·ils ont exprimé leur espoir de partager leurs expériences, connaissances et exemples de bonnes pratiques, d’apprendre de nouvelles méthodes, de recevoir des feedbacks, de s’entre-aider et de s’inspirer les un·e·s les autres et de construire de nouvelles amitiés et nouveaux partenariats.

Après cela, les participant·e·s ont pu en apprendre d’avantage sur leurs collègues et partager sur leurs points en communs.

Team building et dynamiques de groupe

Sous un beau soleil de printemps, le groupe a pu développer son esprit d’équipe grace à 2 activités en plein air ! La première activité était un jeu de chaises qui a permis aux participant·e·s de développer leur écoute active, leur stratégie de groupe et leur communication non-verbale. Pour la seconde activité, l’équipe devait traverser un champ de « lave » et s’assurer que personne ne soit abandonné·e !! Ensemble, elles·ils ont su développer 4 techniques différentes et ont appris à s’écouter et à être attentif·ve·s.

En dernière partie de journée, les participant·e·s ont réfléchi ensemble sur les différentes dynamiques de groupe : quelle est la différence entre un groupe et une équipe ? Elles·ils ont été initié·e·s au modèle de Tuckman, au modèle PPP et aux 5 étapes de la dynamique de groupe.

Projet soutenu par le Fonds Européen pour la Jeunesse du Conseil de l’Europe

Assemblée Générale 2018

Hier avait lieu notre assemblée générale ! Associations membres, partenaires, amis, conseil d’administration et bureau de coordination étaient tous et toutes réuni·e·s à Strasbourg pour parler du passé, présent et futur du Réseau Express Jeunes.

Il y avait au total 23 personnes présentes durant la réunion, parmi lesquelles 19 associations membres représentées et 3 observateurs. Le groupe s’est retrouvé chez notre association membre l’Association l’Etage, qui nous a gentiment accueilli.

2017: Living, Working and Shaping Europe Together

Le programme de l’assemblée générale a débuté par une présentation de l’ensemble des activités organisées par le Réseau l’année dernière. A la fin de cette présentation, l’Assemblée Générale a approuvé le rapport annuel d’activité pour l’année 2017. Vous le trouverez ci-dessous.

Finances et Budgets

Les finances étaient bien entendu également au programme : le conseil d’administration a présenté le rapport financier de 2017 et le budget prévisionnel de 2018. Tous deux ont été approuvés par l’assemblée votante. Un autre point important était la présentation du nouveau système de calcul des cotisations des associations membres. Celles-ci ont été revues pour un meilleur équilibre entre les participations financières des membres et des participants individuels. Ce nouveau système de calcul a été approuvé par les associations membres.

Projets à venir et Forum Européen de la Jeunesse

Parmi les autres sujets traités, le bureau a aussi présenté l’ensemble des projets actuellement en cours : EU4YOU, Digitalise it et The Art of Togetherness. Une mise à jour a également été faite concernant le dépôt de candidature pour le statut de membre au sein du Forum Européen de la Jeunesse.

25ème anniversaire et campagne de financement

Afin de célébrer son 25ème anniversaire, le Réseau Express Jeunes a lancé en début d’année un projet en ligne pour recueillir et raconter l’histoire du Réseau et des personnes qui ont contribué à en faire ce qu’il est aujourd’hui ! Nous avons présenté le projet des 25 ans à l’assemblée générale en détail. Un rappel a aussi été fait concernant notre campagne de financement en ligne sur le moteur de recherche LILO.

Bienvenue à “Parcours le Monde – Grand Est” !

Cette année, nous accueillons une nouvelle association membre ! Bienvenue Parcours le Monde – Grand Est !

Cette association française a été fondée en 2015 et travaille sur le champ de la mobilité internationale. Son but est de promouvoir et de développer les mobilités européennes et internationales, le dialogue interculturel et la participation des jeunes par le biais de l’éducation non-formelle.

Leurs activités sont principalement destinées aux jeunes mais aussi plus généralement à tous les publics qui n’ont pas accès à ces opportunités de mobilité. En accédant à ces opportunités, le public de Parcours le Monde peut développer son autonomie, son lien social et accéder à ses droits sociaux et à plus d’inclusion professionnelle.

Election d’un nouveau Conseil d’Administration !

Comme chaque année, l’assemblée générale a élu un nouveau conseil d’administration. 4 personnes ont recueilli le nombre requis de votes et rejoint les 3 membres de CA toujours en mandat pour composer ensemble un nouveau CA. Voici la liste de cette nouvelle composition :

  • Mirela LUPU – Présidente
  • Ramiz ALIYEV – Vice-Président (réélu)
  • Sirarpi MANYAN – Trésorière (nouvellement élue)
  • Iasmin SCUNDEA – Secrétaire
  • Gaia Ciccone – Membre du CA
  • Nino TSULAIA – Membre du CA (nouvellement élue)
  • Olya KRAVCHENKO – Membre du CA (nouvellement élue)

ACTION DAY #4: We inform Youth!

Afin de célébrer notre 25ème année de travail et de mise en réseau en faveur de l’inclusion sociale des jeunes, nous souhaitions mettre à l’honneur la Recommandation ENTER, un outil que nous utilisons souvent afin de former les jeunes à l’accès aux droits sociaux.

Recommandation ENTER #4 :
Information et conseils

Ce mois-ci, nous avons demandé à nos associations membres et amies de nous raconter quelles méthodes, solutions et bonnes pratiques elles mettent en place à échelle locale pour fournir à leurs jeunes des informations et des conseils. Voici leurs réponses !

– – – –

Oviedo, Espagne – Association membre

« Quand les jeunes ne peuvent pas venir à nous… nous allons vers eux. »

« Dans leur transition vers l’age adulte, les jeunes doivent prendre des décisions qui ont un fort impact dans leur vie. Leur garantir un accès égal et gratuit à l’information est essentiel afin de leur permettre de faire usage de leurs droits et de participer à la société. Mais comment contribuer à cela ?

A Youropía, on a essayé de résoudre ce problème en nous concentrant sur l’information essentiel concernant la mobilité des jeunes et l’apprentissage non-formel. Depuis 2014, nous avons mis en place un « Point d’information sur la mobilité des jeunes » centré sur les différents types de mobilité et d’opportunités d’apprentissage. Surtout Erasmus + (les Service Volontaire à l’Etranger, les Echanges de jeunes…), mais pas seulement: Erasmus pour les jeunes entrepreneurs, Creative Europe, EURES sont juste quelques uns des exemples des programmes sur lesquels nous délivrons des informations.

Qu’ils nous aient contacté dans nos locaux ou par formulaire en ligne (par email ou par chat), presque tous les jeunes que nous rencontrons ont ce point en commun : une envie profonde d’explorer ce qu’il se passe en dehors de leur zone de confort…, mais aussi le sentiment d’être perdu, de toujours se demander quel chemin suivre. Pourtant, nous sommes tous différents et nous avons tous besoin de réponses différentes; c’est pourquoi nous avons voulu utiliser différentes approches.

A notre service principal, une rencontre seul·e à seul·e avec le jeune qui aura choisi de nous rencontrer au « point-info » adaptée à ses besoins spécifiques et à ses intérêts, nous avons ajouté des sessions ouvertes aux groupes de jeunes, désireux d’en connaitre d’avantage sur certains sujets spécifiques : SVE, Corps européen de solidarité, Garantie Jeunes, etc…

Et que les jeunes ne peuvent pas venir à nous… c’est nous qui allons vers eux. Avec notre « Point-info mobile pour la mobilité des jeunes », nous pouvons nous rendre dans les écoles et les centres de jeunesse dans différentes zones de la région et atteindre des jeunes qui ne pourraient pas participer autrement.

Mais « la mobilité et l’apprentissage » peut également se célébrer ! Avec notre projet « Nómadas” (nomades), nous réunissons des personnes qui croient en l’importance des voyages et de l’exposition aux cultures étrangères. Cet évènement de 1 jour réunit l’information des jeunes, les discours inspirants, et le partage d’expériences. En 2017, Alba, Afonso, Juan et Pablo, qui avaient participé au Séminaire de Jeunes “Living Together in Europe”, ont partagé leur expérience sur scène. Nomadas 2018 s’organisera tout prochainement… restez connectés ! »

Simone – Youropía

– – – –

Nancy – Strasbourg, France – Association partenaire

Promouvoir la mobilité internationale : de l’information à la réalité!

« Parcours le Monde – Grand Est(PLMGE) est une association locale opérant à Nancy et Strasbourg dans la Région Grand-Est de France, et délivrer de l’information et des conseils aux jeunes est l’un de nos objectifs principaux ! Nous développons des campagnes d’information et de promotion visant à démocratiser la mobilité internationale et son accès auprès des publics se trouvent exclus de ces opportunités.

Nous nous adressons surtout aux jeunes vivant dans des quartiers sensibles, des zones rurales isolées, et des jeunes sans emploi et/ou diplômes, qui n’ont pas forcément conscience que les expériences de travail, stage ou volontariat à l’étranger leur sont aussi accessible pour différentes idées préconçues (trop cher, manque de compétences ou d’études, usage de langues étrangères etc…). Pour ce faire, nous organisons des sessions d’information sur les différentes opportunités de mobilité internationale et les différentes manières d’y accéder, en nous concentrant également sur l’aspect interculturel de la mobilité et sur la valorisation de leurs expériences de mobilité sur leur CV.

Les sessions suivent les valeurs de l’éducation non-formelle et emploient une approche centrée sur le·la jeune en utilisant : l’introspection sur la valeur ajoutée et les défis que représentent la mobilité et les compétences acquises, des jeux de simulations sur les stéréotypes, etc… Ces sessions d’information sont délivrées dans les 2 locaux de l’association mais aussi au sein de centres sociaux-culturels, de centres de jeunes et des missions locales !

Grâce à ces sessions d’information, beaucoup de jeunes restent en contact avec notre association dans le but d’explorer les différentes possibilités qui leur sont ouvertes pour partir en mission de SVE, en Visa de travail, en stage à l’étranger, en échange de jeunes, etc… C’est à ce moment là que nous débutons les rendez-vous individuels d’accompagnement et de conseil : construction de leur projet de mobilité, préparation linguistique et interculturelle, etc… L’accompagnement se poursuit du départ au retour du·de la jeune dans le but de les aider à valoriser leurs compétences et à préparer la suite de leur aventure. »

Cécile et Emmeline – Parcours le Monde Grand Est

– – – –

Ostia-Rome, Italie – Association partenaire

Réunir les jeunes autour des Droits Sociaux

Humanity Over People (HOP) est une association de jeunes basée à Ostia-Rome, Italie. Comme le Réseau Express Jeunes, HOP organise différentes activités avec les jeunes en utilisant les méthodes de l’éducation non-formelle dans le but de promouvoir l’Inclusion Sociale, le dialogue interculturel et le respect de la diversité. Andrea, Secrétaire de HOP, a partagé avec nous l’un de leurs projets ayant pour objectif d’informer les jeunes sur leurs droits.

« L’objectif de notre projet HOPERATIVE IN EUROPE était de donner aux lycéen·ne·s un meilleur accès à leurs droits sociaux grace à l’éducation non-formelle. Nous les avons aidé à comprendre ce que sont les droits sociaux, comment les revendiquer et comment devenir actifs·ves dans la société. Le nombre total de participant·e·s s’est élevé à 44 lycéen·ne·s et 6 migrant·e·s.

Ce projet était composé de 7 journées, chacune concentrée sur un droit différent : 1- non-discrimination, 2- liberté de mouvement, 3- éducation, 4- logement, 5- droit de travailler, 6- santé et sécurité. Lors de chacune de ces journées, nous sommes allé·e·s à leur rencontre dans leurs classes. Chaque jour débutait par une question en lien avec le droit spécifique auquel la journée était dédiée et se poursuivait en travaillant sur ce droit à avec des activités d’éducation non-formelle telles que : « Un pas en avant » pour la non-discrimination; « World cafè » pour l’éducation et le droit au mouvement; résolution de problème pour le logement; théâtre forum pour le droit de travailler; de simples explications pour le droit à la santé. Chaque jour, les lycéen·ne·s devaient conclure en réfléchissant si ce droit était protégé ou pas dans d’autres pays européens : ils utilisés les journaux et leurs mobiles. Grâce à ce projet, ils·elles ont pu augmenter leur capacité d’analyse de leur société.

Ils·elles ont aussi eu à construire ensemble une Charte des Droits Sociaux, étape par étape, à l’aide des informations qu’ils·elles avaient récolté en répondant à la question posée au début de chaque journée.

L’inclusion sociale étant un autre aspect important de nos projets, la dernière journée était une promenade sur les sites archéologiques de Ostia Antica durant laquelle les lycéen·ne·s ont eu l’occasion de rencontrer des migrant·e·s accueilli·e·s au CAS de Fiumicino, et de leur raconter l’histoire du quartier historique de Rome. Nous souhaitions par ce biais permettre la création d’un pont entre les lycéen·ne·s et les migrant·e·s.

A la fin du projet, nous avons informé les lycéen·ne·s sur la Recommandation ENTER : son but, sa contribution aux droits sociaux et les différentes manières de la mettre en place.

Tout au long du projet, les lycéen·ne·s étaient très intéressé·e·s par l’éducation non-formelle qui n’est pas si fréquente dans le système éducatif Italien ! »

Andrea – Hop

Digitalise it!: Stage de formation pour travailleur jeunesse

Du 4 au 13 avril, 12 travailleurs et travailleuses jeunesse venu·e·s de nos 6 organisations partenaires se sont réuni·e·s à Ostia-Rome (Italie) pour participer à notre projet à long-terme « Digitalise It! » (Action-clé 2 Partenariat Stratégique / Coopération pour l’innovation et l’échange de bonnes pratiques), un stage de formation dédié au Digital Storytelling, accueilli par notre association membre Affabulazione !

Pendant 10 jours, les participant·e·s ont eu l’opportunité de découvrir et d’expérimenter différentes méthodes de storytelling à l’aide d’outils digitaux, sur les consignes et conseils de notre expert, Leo Zbanke, réalisateur et coach. Il·elle·s ont ainsi pu écrire, enregistrer et filmer leur histoire personnelle dans le cadre du processus de Digital Storytelling.

Durant le stage de formation, les participant·e·s ont également pu réfléchir à la manière dont adapter ces outils pour les mettre en place à l’échelle locale dans le cadre de leur travail avec les jeunes. Il·elle·s ont aussi eu l’occasion de s’imprégner de la réalité locale du quartier d’Ostia grâce à une visite de notre association membre, le centre culturel Affabulazione, une rencontre avec les initiatives locale de jeunes et associations HOP et Homo Ridens, et une visite du Théâtre du Lido.

La prochaine étape du projet « Digitalise It! » sera un stage de formation cette fois destiné à des jeunes ayant moins d’opportunités et des jeunes pairs. Il se tiendra à Strasbourg en juillet 2018. Le projet a long-terme continuera jusque 2019 avec une mise en pratique à l’échelle locale par chacune des associations partenaires : Active Bulgarian Society, Affabulazione, The Exchangeables, United Societies of Balkans, Youropia.

Ce projet est soutenu par