Working Together – Jour 1

Le premier jour de tout Séminaire est toujours intense ! Il est habituellement dédié à la découverte de l’autre et à la construction d’un esprit de groupe sain, fort et productif.

Pour ce faire, la première matinée du Séminaire « Working Together for an Inclusive Europe » a débuté par quelques energizers et des jeux pour briser la glace. Grâce à ceux-ci, les participants ont pu découvrir les passions de chacun et en apprendre plus sur leurs expériences respectives au sein d’association et du monde du travail jeunesse. Pour les préparer aux 5 jours de travail, l’équipe de facilitateurs a ensuite invité les participants à remplir le tableau traditionnel des Craintes, Attentes et Contributions.

L’association FITT, notre hôte et partenaire de longue date, et notre association membre l’Intercultural Institute of Timisoara, se sont ensuite présentées auprès de nos participants. Cette dernière organisait ce jour là une conférence sur les Droits de l’Homme intitulée « Human Rights start with Breakfast! », et nos participants ont été invités à y participer l’après-midi pour y rencontrer d’autres personnes engagés par le biais d’une foire aux ONG.

Pour préparer cette rencontre, les participants ont créé des posters représentant leurs associations, leurs visions, leurs publiques cibles, leurs méthodes de travail, etc… La foire s’est très bien passée  et nos participants ont eu l’occasion d’échanger quelques contacts avec les personnes venues pour la conférence de l’Institut Interculturel de Timisoara.

L’après-midi s’est terminé sur 4 activités de Team Building qui faisaient appel à différentes compétences, notions et techniques nécessaires au travail en groupe : la stratégie de communication, la communication non-verbale, la gestion du temps, l’encadrement, la co-responsabilité, l’analyse et la résolution de problèmes, le respect, la confiance…

Notre journée d’introduction s’est finie sur une chaleureuse soirée interculturelle. Le groupe fait déjà preuve d’une belle cohésion et d’une envie de changer les choses, petit à petit, ville par ville, tous ensemble.

   

Working Together : Activité de constitution de partenariat à Timisoara

“Working Together for an Inclusive Europe” est la deuxième activité de notre programme annuel « TOG(AE)THER EUROPE« . L’objectif principal de cette activité de mise en réseau et de constitution de partenariats est de réellement améliorer la capacité de notre Réseau et de nos associations membres en travaillant ensemble pour une Europe plus diverse et inclusive.

Pour atteindre cet objectif, ce séminaire de 5 jours tentera de :

  • mettre en évidence l’impact du travail jeunesse local et international en faveur de l’inclusion et de la diversité sociale;
  • développer le réseau et créer de nouveaux partenariats parmi les membres afin de réclamer ensemble un meilleur accès aux droits sociaux pour les jeunes ayant moins d’opportunités;
  • encourager nos associations membres à s’engager dans une stratégie de coaching des jeunes afin de mettre en place et partager de bonnes pratiques et des initiatives innovantes au niveau local et européen.

Le PBA se passe actuelle à Timisoara, en Roumanie. 21 jeunes sont réunis ici au centre local de jeunes, également foyer de l’association FITT, partenaire de longue date du Réseau et hôte de cette activité.

Le motto de cette activité sera la promotion du respect mutuel et de la sensibilisation culturelle par le biais d’une collaboration dans la diversité. Elle aura pour objectifs d’augmenter les moyens d’action de nos membres et d’encourager les collaborations au sein du Réseau.

Ce projet est financé par le Fonds Européen pour la Jeunesse du Conseil de l’Europe.

Des nouvelles de l’assemblée générale 2017

Cette semaine, tout le Réseau était réuni à Timisoara : associations membres, membres du Conseil d’Administration, Bureau de Coordination, participants… Le programme de la semaine était chargé : 2 réunions de CA, 1 assemblée générale et la deuxième activité de notre programme annuel « TOG(AE)THER EUROPE » : l’Activité de mise en réseau et de constitution de partenariat « Working Together for an Inclusive Europe ».

L’assemblée générale du Réseau Express Jeunes s’est tenue le 25 juin à Timisoara, en Roumanie. L’évènement aura réuni 16 représentants de nos associations membres au total. Il était accueilli par FITT, notre partenaire de longue date, et facilité par Ghita Petrus, co-fondateur de l’association Butterfly Dreamer.

Entre autres choses, le Réseau a pu présenter son Rapport Annuel d’Activité, ses comptes et ses résultats sur l’année 2016. L’assemblée générale a également accueilli 3 nouvelles associations membres et élu un nouveau Conseil d’Administration.

BIENVENUE !

3 NOUVELLES ASSOCIATIONS MEMBRES

UNITED SOCIETIES OF BALKANS

En mai 2017, nous avons eu la chance d’amener nos participants à Thessalonique grâce à l’association locale de jeunes United Societies of Balkans (USB) qui nous a accueillie lors de notre Séminaire de Jeunes « Living in Europe Together« . USB est une Organisation non-gouvernementale qui a été fondée en 2008. Elle promeut la mobilité et l’engagement des jeunes, et les sensibilise sur différentes problématiques sociales. Ses objectifs sont de créer un meilleur environnement social dans la région des balkans et de l’Europe de l’Est.

YOUTH VISION

Nous avons rencontré Youth Vision par le biais de quelque uns de nos participants qui ont découvert le réseau en participant à nos activités en leur propre nom. Ils ont ensuite décidé d’inscrire leur association et de rejoindre l’aventure ! Youth Vision est une ONG basée en Roumanie et dont la mission est d’améliorer la qualité de vie des personnes en situation de risque social en leur offrant des opportunités d’apprentissage et d’intégration socio-professionnelles. L’association a pour objectif d’informer et de sensibiliser le public à la problématique des personnes à risque social par le biais d’activités.

YOUROPIA

Depuis 2011, Youropia est partenaire du Réseau Express Jeunes. L’association espagnole envoie régulièrement des participants aux activités du réseau, elle accueille certains de ses évènements et collabore avec le réseau sur d’ambitieux projets. Youropia est une ONG qui s’applique chaque jour à promouvoir les opportunités d’apprentissage, l’éducation non-formelle, le respect, et forme un espace sécurisé visant à encourager la participation des jeunes. Ses principaux champs d’action sont la jeunesse, la participation, l’enfance, la mobilité, la coopération, l’éducation non-formelle et l’animation d’évènements culturels.

UN NOUVEAU CONSEIL D’ADMINISTRATION

L’autre grande nouveauté de cette assemblée générale, c’est le nouveau Conseil d’Administration ! Elu par l’assemblée générale, il a accueilli deux nouveaux membres, Gaia et Iasmin, tous les deux participants de longue date aux projets et plus récemment facilitateurs du Séminaire de Jeunes « Living Together« . La troisième élection est en fait une ré-élection : Mirela commence ainsi son troisième et dernier mandat cette semaine ! Félicitation à tous les trois !

Voici le nouveau conseil d’administration et leurs nouveaux rôles respectifs, comme il en a été décidé durant la réunion de Bureau, qui s’est tenue le 26 juin.

(de gauche à droite)
Présidente :
Mirela Lupu
Vice-président : Ramiz Aliyev
Trésorière : Mariam Sahakyan
Secrétaire : Iasmin Scundea
Membres du CA : Vasil Tanev & Gaia Ciccone

Une belle équipe pour de jolis projets !

Ma semaine de stage au Réseau Express Jeunes

Mon prénom est Arbenita, j’ai 16 ans, je viens du Kosovo et j’habite à Strasbourg. Je suis au lycée Jean Geiler et je dois faire un stage. J’avais déjà fait un stage de deux semaines du 16 au 27 janvier. J’ai à nouveau travaillé pour le Réseau Express Jeunes du 12 juin au 23 juin et aujourd’hui est mon dernier jour (23/06/2017).

J’ai appris beaucoup de choses différentes grâce à Y-E-N (Youth Express Network) et à mes collègues. Ces 2 dernières semaines, j’ai appris de nouvelles choses comme par exemple : faire de la comptabilité, rechercher des informations sur Timisoara (Roumanie), envoyer des emails en anglais, faire la fiche d’information de « Working » + l’envoyer aux participants, faire des photocopies des comptes, faire la liste des participants de la prochaine activité et de l’assemblé générale, et faire les sous-titres sur youtube des vidéos Voice It en Français et en Anglais (3 vidéos), j’ai envoyé beaucoup d’emails et j’ai travaillé sur Excel etc.

Merci beaucoup au Réseau Express Jeunes de m’avoir accepté pour ce stage et de m’avoir comprise au travail.

Journée Mondiale des Réfugiés : nos membres agissent !

Le 20 juin, le monde célébrait la Journée Mondiale des Réfugiés, une journée importante pour la visibilité d’une communauté trop souvent victime de discriminations et d’intolérance.

Nous avons voulu saisir cette opportunité pour mettre à l’honneur une action récemment mise en place par l’une de nos associations membres, l’Association Etage – Club de jeunes. Bien entendu, nos associations membres sont nombreuses à agir en lien direct avec les nouveaux arrivants dans leur pays respectif, et cette action ne constitue qu’un exemple de ce qui peut être fait au niveau local pour agir dans ce sens.

La peinture comme moyen d’expression

Le projet Peindre notre Histoire a duré trois après-midi au cours desquelles neufs familles de nouveaux arrivants ont pu réaliser chacune un tableau. Elles ont été accompagnées dans ce travail créatif par les artistes Inge Panter de Offenbourg et Luc Demissy de Strasbourg.

Ce projet a permis à aux enfants accompagnés de leurs parents de raconter ensemble leur histoire à travers une activité artistique. Cette activité intergénérationnelle a permis à chaque famille, parents et enfants, de peindre ensemble un tableau et ainsi se retrouver autour d’un projet artistique commun. Au delà du cercle familial, l’’importance a également été mise sur la mise en place d’un objectif commun à tout le groupe. Il s’agissait de permettre à tous les participants d’origines et de cultures diférentes de se retrouver et d’échanger autour d’un projet commun : la réalisation d’une série de tableaux destinés à être exposés.

Le thème de ces tableaux n’était pas imposé au départ, mais il est paru évident que ces familles ont raconté leur histoire par le biais du langage pictural. Durant les ateliers une animation autour de la langue a permis de familiariser les participants à la langue française au travers d’une approche ludique de la langue liée à cette activité.

Une exposition et un vernissage a eu lieu le 5 juillet afin que tous se retrouvent de manière conviviale autour des oeuvres. Ce vernissage avait pour but de permettre une rencontre entre les participants à l’atelier de peinture et un public invité.

Ce projet piloté par notre association membre l’Association Etage – Club de jeunes a été financé par l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.

 

Nos participants parlent de nous : poème

Le Réseau Express Jeunes marque les esprits de nos participants, et ils nous le rendent bien ! Voici un texte rédigé par l’une de nos participantes pour le concours Plaisir d’écrire organisé par le Crapt-Carrli (Centre régional d’ingénierie, de conseil, d’expertise et d’aide à la décision pour favoriser et accompagner les bonnes pratiques dans les dispositifs publics de formation et d’insertion), auquel a également participé notre association membre l’Etage Club de jeunes. Le thème de ce concours pour l’année 2017 était le mot « Réseau » :

Alors que le monde semble s’organiser au travers des réseaux sociaux, numériques et impersonnels, chaque texte nous ramène à une simple vérité : nous sommes une partie intégrante d’un même et unique réseau d’hommes et de femmes qui constituent l’humanité.
Source

Un thème qui aura naturellement inspiré notre participante, dont voici le poème :

L’enfant du réseau

Je suis l’enfant perdue
avec un réseau d’amis
qu’ils ont vu pleurer
et quand je reste connectée
c’est avec le monde entier.

Je suis l’enfant d’aujourd’hui et de demain
et sur mon chemin c’est la tête pleine d’idées
pour faire de l’humanité
c’est avec un réseau que je mets mes projets
en action

Enfant en quête de repères
c’est en communiquant
que je continue à évoluer
pour tout vous dire je n’ ai jamais volé
même si mon père était dans la misère
j’ai toujours eu la bonne éducation
voilà encore un réseau auquel s’accrocher

puis il y a toi l’enfant que j’ai rencontré
à l’autre bout du globe, sans internet, sans jouet
de toi j’ai appris beaucoup de choses
toi l’enfant livré à toi-même
tu m’as appris le mot réseau.

L. G.

Session d’étude : ADV-ENT-ure !

 Il y a quelques semaines, une équipe très spéciale s’est rejoint à Strasbourg pour préparer l’une de nos prochaines activités : la session d’étude « ADV-ENT-ure : Joint venture for ENTER ADVocacy ! ».

Organisée conjointement par le Réseau Express Jeunes et Youth Social Rights Network, cette session d’étude se concentrera sur les capacités actuelles des conseils de jeunes à améliorer l’accès des jeunes à leurs droits sociaux, et la mise en place de la Recommendation CM/Rec(2015)3 du comité des Ministres du Conseil de l’Europe.

La recommendation (intitulée : “Recommendation CM/Rec(2015)3 of the Committee of Ministers to member States on the access of young people from disadvantaged neighbourhoods to social rights” – Recommendation CM/Rec(2015)3 du Comité de Ministres aux Etats membre sur l’accès aux droits sociaux des jeunes issus de quartiers moins avantagés) est un texte officiel qui propose un certain nombre de mesures pouvant être mises en place par les autorités locales, régionales ou nationales pour accompagner les jeunes issus de quartiers moins avantagés et les aider à avoir accès à leurs droits sociaux.

 » Ces suggestions aideront les jeunes à accéder à leurs droits sociaux et pourront avoir un impact particulier sur les jeunes issus de quartiers moins avantagés, ceux-ci étant généralement confrontés à l’exclusion, la violence et la discrimination. »
Source

La session d’étude aura 3 objectifs principaux :

  • Former les travailleurs jeunesse et les membres de conseils de jeunes à la Recommendation CM/REC(2015)3;
  • Réfléchir ensemble à la mise en place des recommendations : ce qui a déjà été fait, ce qu’il faut améliorer, ce qu’il faut commencer dès maintenant dans différents cas de figure;
  • Augmenter leurs compétences en plaidoyer, concevoir des plans d’action et préparer des outils pour améliorer l’accès aux droits sociaux et la mise en place de la Recommendation CM/REC (2015)3 au niveau local.

ADV-ENT-ure sera pour ses participants l’opportunité d’en apprendre plus sur les droits sociaux, de les comprendre et de trouver de nouveaux moyens de résoudre les défis qu’ils représentent à différentes échelles et dans différents contextes. La session d’étude s’adresse aux travailleurs jeunesse et aux représentants de conseils de jeunes au niveau local ou national.

Les inscriptions des participants sont ouvertes !
Rejoignez l’aventure ENTER ADVocacy!

Dernier délai 15 août 2017

Notre premier rapport graphique : Wow !

Notre première activité de l’année s’est achevée le 12 mai à Thessalonique (Grèce). Ce séminaire de jeunes intitulé « Living in Europe Together » aura réuni 37 jeunes de 11 pays européens et réussi à créer une belle énergie propice aux nouvelles idées, à la collaboration de jeunes et à de belles promesses d’actions mises en place pour la jeunesse.

Pour garder une trace de ces 5 jours de travail et en capturer l’ambiance, nous avons décidé de changer un petit peu notre méthode de reportage et d’apporter plus de couleur à notre rapport pédagogique. Pour ce faire, nous avons fait appel à Coline et à son expertise de facilitatrice graphique.

Qu’est-ce que le graphic recording ?

Le graphic recording ou rapport graphique est un processus visuel utilisé dans différents événements tels que les réunions d’entreprise, les séminaires, les ateliers et les conférences. Son objectif est de rendre compte des idées et des expressions d’un groupe ou d’un individu en faisant appel aux mots, aux illustrations/images et aux couleurs.

Inspiré de l’architecture, du design, de l’ingénierie informatique, de l’art et de la psychologie, le rapport graphique est souvent produit à grande échelle, permettant ainsi à une réflexion d’être résumée clairement et retranscrite en temps réel. Cette transcription visuelle de contenus complexes permet aux individus d’atteindre l’objectif recherché plus facilement et de mieux mémoriser le déroulement de la session de travail.

Le rapport graphique combine différents savoir-faires : la prise de note, l’art et le story-telling (narration).

Graphic recording
Source

Découvrez Coline, facilitatrice graphique

Coline est artiste et facilitatrice graphique. elle a étudié l’architecture à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais et à l’Université Technique d’Istanbul. Elle a effectué un Service Volontaire Européen dans une association basée à Berlin et est depuis active au sein d’un collectif international de créatifs engagés. Partageant son temps entre la France et l’Autriche, elle travaille désormais en tant que facilitatrice graphique, de projet en projet, de pays en pays.

Parcourez son portfolio pour en savoir plus sur son travail n’hésitez pas à lui proposer de vous accompagner dans de jolis projets associatifs jeunesse 😉

Graphic recording

Living Together : notre premier rapport graphique

Le reportage graphique a vraiment été une valeur ajoutée sur ce séminaire de jeunes. Tous les participants ainsi que l’équipe ont été très enthousiastes de voir les illustrations de Coline au quotidien. Ils pouvaient étudier ses planches entre chaque activité ou à la fin de la journée, et revivre ainsi ce qu’ils venaient de vivre : les activités, les débats, les réflexions, les conclusions… Être en mesure de voir presque instantanément une synthèse illustrée des contenus des ateliers leur a permis de constituer des souvenirs plus précis des sessions, de leur propos et de leurs objectifs.

Ce superbe outil de reportage a soulagé les participants dans leur concentration et leur productivité en donnant vie à leurs idées et en structurant leurs réflexions. Nous n’hésiterons pas à revivre l’expérience en Roumanie en juin pour la deuxième activité de l’année, l’activité de mise en réseau et de constitution de partenariat « Working together for an inclusive Europe« .

 

Living in Europe Together – Jour 5

Ce 5ème jour était le dernier jour de notre Séminaire Jeunesse « Living in Europe Together ». C’était une journée pleine d’enthousiasme et d’émotion, tournée vers le futur (projets individuels, échanges de bonnes pratiques, possibles partenariats…) et le passé (évaluation de la semaine, avis, souvenirs chaleureux…).

La matinée était plus particulièrement dédiée au futur puisque les participants ont été invités à présenter les Plans d’Action Individuels qu’ils avaient développé la veille, avec l’aide, les conseils et les suggestions de leurs camarades. Les projets présentés traitaient de problématiques variées, dont la participation des jeunes, l’intégration des réfugiés, les libertés de la communauté LGBT…

La seconde activité de la matinée consistait en une formation sur une fameuse technique d’analyse de projet : l’analyse SWOT. L’objectif d’une analyse SWOT est d’identifier les points forts (Strengths), points faibles (Weaknesses), opportunités et risques (Threats) d’un projet. En enseignant la technique aux jeunes, l’équipe leur a donné un outil indispensable pour effectuer l’analyse de leurs futurs projets européens et des plans d’action individuels qu’ils mettront en place au niveau local à leur retour.

Cette présentation était suivie d’une formation sur l’activisme grace à laquelle les participants ont pris connaissance des 5 étapes de l’activisme : identifier les besoins/la cause, déterminer un but, trouver des alliés, monter un plan d’action, exercer une pression publique (et ne rien lâcher !). Cette présentation très inspirante s’est conclue par la citation suivante :

Une bougie seule ne peut pas faire un feu, mais elle peut à son tour allumer de nombreuses bougies.

Plus tard dans la journée, Mariam, trésorière et membre du conseil administratif du Réseau, a présenté l’association en détail : ses valeurs, ses objectifs et sa structure. Elle a expliqué le processus d’adhésion en tant qu’association membre du Réseau Express Jeunes, où en tant que volontaire par le biais des SAY-ers, pôle de ressources du Réseau Express Jeunes. Elle a également annoncé les dates de la prochaine assemblée générale et des prochaines activités de l’année, invitant ainsi les participants à continuer leur participation au projet TOG(AE)THER EUROPE.

Le reste de la journée s’est concentré sur les jours passés. L’occasion d’évaluer l’ensemble du séminaire, d’échanger les certificats de participation du Réseau, de se souvenir des bons moments passés et de se dire au revoir et surtout « à bientôt ».

Le dernier jour de « Living in Europe Together », notre séminaire de jeunes, était chargé de reconnaissance et de promesses d’un futur plus inclusif. Nos participants ont partagé 5 jours intenses et remarquables. Ils quittent Thessalonique avec de nouveaux amis, de grandes idées et la confiance nécessaire pour accomplir ces idées, tous ensemble, en Europe.

Etreintes chaleureuses de Thessalonique,

Le Réseau Express Jeunes

 

Living in Europe Together – Jour 4

Nous venons d’achever le 4ème jour de cette semaine de séminaire de jeunes à Thessalonique. Cette journée était dédiée au développement de confiance, à la gestion de projets associatifs et aux processus de développement de plans d’action personnels.

Les activités du matin ont débuté avec quelques jeux ayant pour objectif de développer la confiance des participants, confiance en l’autre et en eux-même. Il s’agissait de jeux d’équilibre qui demandaient aux jeunes de se laisser porter par un ou 5 de leurs amis, ou de constituer ensemble des structures humaines, trois exercices requérant de la confiance en l’autre, lorsqu’ils se laissaient porter, et en eux-mêmes, lorsque la sécurité de l’autre dépendait d’eux.

Le second objectif du jour était de faire prendre conscience aux jeunes qu’ils peuvent avoir un impact positif sur les problèmes qui les entourent au quotidien. Pour atteindre ce but, ils ont participé à un Theatre Forum. Répartis en 4 groupes, ils ont proposé de petites pièces de théâtre partiellement improvisées dépeignant des stéréotypes, des exemples de discours de haine et des scènes de discrimination du quotidien. Ces scènes étaient ensuite interrompues par les spectateurs dans le but de remplacer les scènes criantes d’injustice par des exemples d’égalité, de tolérance et d’humanité.

Après cela, les participants ont été invités à constituer l’arbre des problèmes de leur propre communauté. Pour ce faire, ils ont eu à identifier trois problèmes majeurs de leur ville (ou plus), et mettre en évidence leurs racines, leurs causes et leurs conséquences. Ils se sont ensuite réunis par petits groupes pour présenter aux autres leur arbre des problèmes et collaborer ensemble sur des idées de solutions.

Afin de les aider à créer leur projet individuel, les jeunes ont été formés au cycle de gestion de projet. Ils ont pu, à la suite de cette introduction, mettre en pratique cette nouvelle technique en montant la structure de leur projet individuel autour de 8 points : le Besoin → le But → les Objectifs → le Programme → les Activités → les Besoins (en lien avec les activités) → l’Action → l’Evaluation →… En petits groupes, ils ont ensuite pu partager leur projet individuel et rassembler les opinions, les conseils et les suggestions de chacun.

La dernière technique apprise par le groupe en ce quatrième jour concernait le développement et la présentation d’un Plan d’Action Individuel. Il s’agissait de la fameuse technique des 5 questions en W, déclinée ici en « 5 W 1 H Questions ». Les participants ont ainsi identifié pourquoi ils souhaitent agir en faveur de cette cause spécifiquement (Why), ce qu’ils espèrent accomplir grace à leur plan d’action (What), à qui l’Action est destinée (Who), quand et à quel endroit elle se déroulera (When & Where), et enfin, comment ils comptent s’y prendre (How)…

La journée s’est achevée en douceur avec la dernière soirée interculturelle de la semaine. Ont été présentés : le Portugal, la Turquie, la Roumanie et la Bulgarie. De délicieuses spécialités culinaires, des costumes traditionnels, des danses et une jolie fête pour clore l’avant dernière journée du séminaire.

Cette journée était réellement dédiée aux projets individuels de chacun des participants. Ils l’achèvent avec des outils, des conseils, des opinions et suggestions, mais surtout des amis et des contacts qui les aideront à réaliser leurs objectifs et leurs espoirs.

Le dernier jour de notre Séminaire de Jeunes est malheureusement arrivé, mais nous en profiterons tous au maximum.

Avec optimisme et enthousiasme,

Le Réseau Express Jeunes